BD: Le Château des ruisseaux

Jean se remémore les raisons qui l’ont poussé à monter dans le train. Marre de voler, marre des overdoses, marre de consommer.

325125

Polytoxicomane depuis près de vingt ans, ses tentatives de décrochage ont échoué. Sa dernière chance? Le Château des ruisseaux, où la thérapie de groupe semble faire des miracles… Comment traiter un sujet aussi douloureux que la dépendance?

Trop de fiction dilue le propos. Trop de réalisme, et on lorgne vers la campagne de prévention. Le scénario de Vincent Bernière injecte juste ce qu’il faut d’autobiographie pour faire "vrai" sans faire bâiller et le découpage original de Frédéric Poincelet, façon galerie de portraits, suggère avec force l’isolement des dépendants. Une BD-témoignage digne de cette appellation. – M.R.

Le Château des ruisseaux
Poincelet/Bernière
Aire Libre/Dupuis, 72 p.

Plus d'actualité