BD: La théorie du grain de sable

Les cités obscures ont 30 ans. La série créée par François Schuiten et Benoît Peeters a déjà engendré moult rééditions et remastérisations; celle-ci permet de redécouvrir la dernière vraie création du cycle.

859227

Dans La théorie du grain de sable, de mystérieux phénomènes, comme l'apparition de pierres ex nihilo, semblent frapper la cité de Brüsel. Mary Von Rathen, jadis surnommée "l'enfant penchée", débarque de Pâhry pour mener l'enquête. Mais elle semble être la seule à percevoir l'imminence d'un cataclysme…

Évocation des sourdes menaces face auxquelles nous nous sentons impuissants (vous avez dit crise financière?), ode à la résilience, récit d'aventure fantastique, La théorie du grain de sable est tout cela à la fois. Schuiten y délaisse les cases à l'architecture magistrale pour dompter une intimité imprimée par le scénario de Peeters, davantage choral et délicieusement exotique. Avec, en personnage presque central, la maison Autrique, dessinée par Horta et sise à Schaerbeek. 30 ans après, même en réédition, le tandem étonne encore.

La théorie du grain de sable, Schuiten-Peeters, Casterman, 128 p.

Ombres et lanternes, la magie du précinéma. Jusqu'au 26/1/14. Maison Autrique, chaussée de Haecht 266, 1030 Bruxelles.

Sur le même sujet
Plus d'actualité