BD: La colère de Fantômas, T. 1. Le bois de justice

1911. Au matin du 22 août, le peuple retient son souffle. Après 16 années où il a terrifié les Parisiens et tourné en ridicule les forces de police, Fantômas est exécuté en place publique, au lendemain d'un procès spectaculaire.

778467

Les derniers mots du bandit masqué semble encore résonner quand la guillotine achève son ouvrage: "Je me vengerai."

Le lendemain soir, lors de la première d'une pièce de théâtre retraçant les aventures de ce super-vilain, Fantomas débarque sur scène et assassine l'acteur qui joue son rôle. Personne ne se sert impunément du nom de Fantomas!

Et la psychose de recommencer… Si aujourd'hui Fantomas semble se résumer à une course sympathico-ridicule entre Jean Marais et Louis de Funès, le premier méchant de l'histoire de la fiction reprend (enfin) se droits grâce au 9e art.

Forte de 32 tomes, l'histoire originelle, créée en 1910 par Souverestre et Allain, connaît ce nouveau souffle sous la plume d'Olivier Boucquet qui s'essaie pour la première fois au scénario BD.

La Canadienne Julie Rocheleau lui offre des planches tout à la fois gracieuses et terrifiantes, à l'ambiance délicieusement surannée. Le retour de Fantomas est prévu en trois tomes mais rien n'est encore définitif. Et c'est tant mieux.

La colère de Fantômas, T. 1. Le bois de justice
Olivier Bocquet & Julie Rocheleau
Dargaud, 60 p.

Plus d'actualité