BD: Canicule – Vautrin & Baru

On a tous en tête l’image d’un Lee Marvin, costard noir sur blés blonds, courant sous un soleil écrasant.

835813

C’est en 1984 qu’Yves Boisset porte Canicule – le roman de Jean Vautrin – au grand écran. Et c’est aujourd’hui Baru qui prête son trait à l’adaptation BD de ce polar rural et oppressant.

Le lauréat du Grand Prix du Festival d’Angoulême 2010 s’y entend pour rendre compte de la pétaudière humaine: il ne faut pas remonter plus loin que son Pauvre Zhéros, sorti en 2008, pour s’en convaincre.

Canicule lui offre une brochette de personnages proches du point de rupture, rongés par la frustration, les regrets, la violence ou leurs propres pulsions sexuelles.

Il suffira qu'un gangster poursuivi à la fois par la police et la pègre vienne troubler leur équilibre très instable pour que la poudrière explose. Dans un final détonant à découvrir ou redécouvrir…

Canicule
Vautrin – Baru
Casterman, 112 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité