BD: Automne de Jon McNaught

Un mardi matin d'octobre à Dockwood. Un jeune homme somnolant se rend à la maison de retraite d'Elmview où il travaille comme commis.

816003

En fin de journée, c'est un collégien qui fait la tournée des maisons pour distribuer les journaux… Derrière ce pitch archisimple se cache une superbe BD signée Jon McNaught.

Le Britannique qui avait séduit l'an passé avec Dimanche, s'est vu récompensé du prix Révélation du Festival d’Angoulême 2013, et à juste titre. Sur fond de chute de feuilles, de soldes de rentrée et de jours qui raccourcissent et s'affaissent, il soigne une contemplation poétique, s'offrant même le luxe de se passer d'histoire.

McNaught décortique la routine à coup de petites cases et de petits gestes qui finissent par faire écho chez le lecteur. Il transforme l'embourbement quotidien en une poésie musicale et cotonneuse, bercée par la nature.

A cent lieues de nos existences martelées de mails, SMS, Internet, Automne est la pause nostalgique qui s'impose pour se rappeler la béatitude de la vie.

Automne
Jon McNaught
Nobrow, 64 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité