Chômage : où en est-on en Wallonie et à Bruxelles ?

Le Forem et Actiris ont partagé l'évolution des chiffres pour les demandeurs d'emploi en 2022. Et le résultat est différent selon la région.

un chercheur d'emploi se renseigne chez Actiris ou au Forem
© BelgaImage

Le niveau le plus bas depuis 2003 à Bruxelles

Pour l'ensemble de l'année 2022, le nombre de chercheurs d'emploi bruxellois s'est élevé à 86.250 personnes en moyenne, soit un niveau inférieur à celui de 2021 (-2.531 unités ou -2,9%) et également un niveau inférieur à celui d'avant la crise sanitaire (-1.797 unités ou -2,0% par rapport à 2019). De manière générale, il s'agit du nombre le plus bas observé depuis l'année 2003, qui a précédé le boom démographique observé dans la Région-capitale.

Selon Actiris, il est à noter que la diminution des chiffres du chômage a été principalement marquée sur le 1e semestre de l'année dernière, où la diminution était de 4,9% tandis que les chiffres pour le 2e semestre sont relativement proches de ceux de 2021 (-660 unités ou -0,7%).

Au niveau des chiffres mensuels du chômage, fin décembre 2022, la Région Bruxelles-Capitale comptait 87.075 chercheurs d'emploi. C'est 220 personnes de moins qu'en décembre 2021, une diminution de 0,3%.

À lire aussi : Énergie, inflation, emploi… 5 dossiers brûlants pour la Vivaldi en 2023

Durant l'ensemble de l'année 2022, Actiris a reçu directement 83.656 offres d'emploi, soit une augmentation de 38,9% par rapport à 2021. Si, globalement sur l'ensemble de l'année, on observe une hausse du volume d'offres d'emploi, on note une diminution du volume de celles-ci sur le dernier trimestre de l'année (-11,9%).

Pour le mois de décembre 2022, les chiffres (5.675 offres d'emploi) indiquent une diminution annuelle de -20,2%. Cette diminution s'explique très certainement par la contraction des activités après la détérioration de la conjoncture économique et la baisse de la confiance des entreprises, a encore précisé l'office régional bruxellois de l'emploi.

Légère hausse en Wallonie

Sur l'ensemble de l'année 2022, la Wallonie a compté en moyenne 205.952 demandeurs d'emploi inoccupés, ce qui représente une hausse de 2,2% par rapport à 2021, annonce vendredi le Forem.

À lire aussi : Salaires, pensions, allocations de chômage : de combien vont-ils augmenter?

L'année 2022 apparaît contrastée. D'une part, elle a été marquée "par une forte diminution des demandeurs d'emploi bénéficiant d'allocations de chômage (6.881 personnes de moins par rapport à 2021)", mais ce recul a été contrebalancé "par une forte augmentation des jeunes en stage d'insertion (5.174 personnes de plus) et des demandeurs d'emploi inscrits librement (9.958 personnes de plus suite à une modification administrative)", constate le Forem.

Au mois de mai 2022, l'évolution de la demande d'emploi s'est inversée après 14 mois d'affilée de recul à un an d'écart.
Le taux de demande d'emploi moyen de 2022 s'établit à 12,8%, contre 12,6% en 2021.

Sur l'ensemble de l'année 2022, plus de 476.000 offres d'emploi ont été diffusées par le Forem (hors offres provenant des autres Services publics de l'emploi), soit 8,2 % de plus qu'en 2021. Sur ce plan, 2022 est une année record.

Fin décembre 2022, la Wallonie comptait 215.275 demandeurs d'emploi inoccupés et le taux de demande d'emploi s'élevait à 13,4%, contre 12,2% fin décembre 2021.

Sur le même sujet
Plus d'actualité