Inflation: près d'un indépendant sur deux pense à jeter l'éponge

Les indépendants sont très inquiets pour leur avenir et plus de la moitié doit piocher dans son épargne pour payer ses factures.

Les boulangeries, comme de nombreux autres petits commerces, sont frappés par la crise énergétique
Les boulangeries, comme de nombreux autres petits commerces, sont frappés par la crise énergétique @BELGAIMAGE

Plus de 8 indépendants sur dix sont inquiets pour leur avenir financier et 60 % de ceux-ci ont vu une baisse de leur niveau de vie ces six derniers mois, ressort-il d'une étude réalisée auprès de 700 d'entre eux par le courtier digital en assurances Yago, en partenariat avec la caisse d'assurance sociale Partena Professional et le comptable digital Billy.tech. L'étude figurent dans les pages de La Libre Belgique et La Dernière Heure vendredi.

Recours massif à l'épargne

Deux indépendants sur trois doivent ainsi puiser dans leur épargne afin de pouvoir payer leurs factures : 53 % provenant d'épargne privée et 17 % provenant d'épargne de la société. Et trois sur quatre doivent travailler plus pour honorer leurs factures. Les femmes sont ici encore davantage exposées que les hommes.

Face à l'ampleur des problèmes financiers à surmonter, un peu plus de quatre indépendants sur dix interrogés (42%) remettent ouvertement en question leur statut. Parmi les indépendants qui n'ont pas souscrit d'épargne pension, dans 60 % des cas c'est par une insuffisance de revenu.

À lire aussi: Travailler avec un cancer, un défi d'ampleur pour salariés et entreprises

Sur le même sujet
Plus d'actualité