Logistics Nivelles : le personnel empêche le directeur du site de sortir de son bureau

Alors que les premiers licenciements tombent, le personnel de Logistics Nivelles fait pression sur le directeur, en le séquestrant dans son bureau.

LOGISTICS NIVELLES
© BelgaImage

Après une assemblée générale organisée sur le site jeudi matin par la FGTB et la CNE, le personnel de Logistics Nivelles a décidé de faire pression sur la direction pour enfin obtenir des calculs précis des indemnités dues, à l’heure où les premiers licenciements ont commencé en vue de la fermeture totale du site. Ne parvenant pas à obtenir ces décomptes détaillés, les travailleurs ont décidé de se placer devant le bureau du directeur du site, et de ne le laisser sortir que lorsque ces calculs leur seront fournis.

Cette action était en cours vers 11h00. Le personnel a décidé de se relayer devant la porte du bureau de ce directeur du site, mis en place pour procéder à la fermeture totale de l’entrepôt logistique qui employait encore 549 personnes l’an dernier.

" Pas une prise d’otage "

Ce n’est pas une prise d’otage: on veut simplement que la direction, qui a décidé de licencier, fasse enfin son boulot et fournisse les détails des indemnités pour que le personnel puisse contrôler les calculs. On demande ça depuis des mois. Ces calculs, ils les ont: ça prend un quart d’heure de les sortir pour chaque travailleur. Je n’ai jamais vu une multinationale traiter aussi mal les gens qu’elle a décidé de licencier. On dirait que Kuehne Nagel veut se venger ", indique sur place le permanent CNE, Didier Lebbe

Sur le même sujet
Plus d'actualité