Indexation des salaires : 50.000 travailleurs en seront privés

50.000 travailleurs ne bénéficieront pas de l’indexation automatique des salaires en 2023.

© Belga Tous les travailleurs ne son pas concernés par l'indexation automatique des salaires.
© Belga Tous les travailleurs ne son pas concernés par l’indexation automatique des salaires.

En Belgique, l’indexation a entraîné la plus forte hausse de salaire des employés en 20 ans. Le salaire de base des employés en Belgique a augmenté de 7 % entre avril 2021 et avril 2022, selon la 29e étude salariale du cabinet de conseils RH Hudson publiée fin juillet. La précédente étude concluait à une hausse annuelle de 2 % des salaires des employés.

L’indexation explique en grande partie cette forte croissance salariale mais, hors indexation, la hausse atteint tout de même 1,5 %.

Le Bureau du plan s’attend à ce que l’indice pivot soit encore dépassé deux fois cette année, en octobre et décembre, et deux fois en 2023, en février et juillet.

Le dernier franchissement de l’indice pivot ne remonte qu’à juillet dernier. Par conséquent, les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique ont été augmentés de 2 %, respectivement en août et en septembre. Cette année, l’indice pivot a déjà été dépassé trois fois : en février, en avril et en juillet.

50.000 travailleurs belges en seront privés

Tout le monde ne bénéficie cependant pas de l’indexation automatique des salaires. C’est le cas de 50.000 travailleurs belges, selon une information de Sudinfo. En effet, neuf commissions paritaires n’ont pas prévu ce système dans leurs conventions collectives de travail. Par exemple, sont concernés les salariés qui travaillent pour une profession libérale comme la secrétaire d’un dentiste ou d’un avocat.

Leur salaire peut cependant être augmenté, mais cela ne se fait pas automatiquement : "Lors des négociations des hausses de salaires dans l’accord interprofessionnel, on fait en sorte de rattraper ce manque", renseigne Clarisse Van Tichelen, secrétaire permanente CNE, à Sudinfo. Les négociations des hausses de salaires restent cependant en deçà de l’augmentation due à l’indexation automatique.

Les travailleurs qui toucheront l’indexation automatique de leur salaire en janvier 2023, l’augmentation salariale sera de 10,2%. 50% des travailleurs sont concernés. La fonction publique et les allocataires sociaux sont quant à eux indexés lorsque l’indice pivot est dépassé.

Le Bureau du plan publiera ses prochaines prévisions d’inflation le 4 octobre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité