4 travailleurs belges sur 10 à la retraite avant 65 ans

En 2021, 37,5% des travailleurs belges qui sont partis à la retraite l'ont fait avant l'âge de 65 ans, un niveau qui n'a jamais été aussi élevé, selon le spécialiste des ressources humaines Acerta.

retraite pension salariés travailleurs acerta 65 ans belgique
@BELGAIMAGE

Il s’agit d’une augmentation de 2,1% par rapport à 2020 et même de 14% par rapport à 2019. L’analyse d’Acerta, qui se base sur les données de 290.000 travailleurs et 200.000 indépendants, met en exergue que ce sont principalement les ouvriers qui mettent fin à leur carrière avant leur 65e anniversaire.

En 2021, 47% des ouvriers ont pris leur pension avant 65 ans, contre 31,3% des employés. L’âge moyen de la pension des ouvriers était de 62,8 ans, alors que les employés étaient en moyenne âgés de 63,8 ans le jour de leur départ à la retraite. Mais en moyenne, les ouvriers commencent à travailler à un plus jeune âge. De plus, le travail qu’ils font est physiquement plus exigeant. Il n’est donc pas illogique qu’ils prennent leur pension avant l’âge de 65 ans, souligne-t-on chez Acerta.

Quant aux indépendants qui ont pris leur pension en 2021, un peu plus de la moitié (51,4%) n’ont pas attendu d’avoir 65 ans. Il s’agit d’une baisse de 6,3% par rapport à 2020 et de 2,6% par rapport à 2019. Pendant la crise du coronavirus, les indépendants ont été, à l’instar des travailleurs, plus nombreux à prendre leur pension anticipée, mais cette tendance semble s’être inversée, constate-t-on.

Assurer la continuité dans l’entreprise

En 2019, le gouvernement fédéral a décidé de repousser l’âge légal de la pension, actuellement fixé à 65 ans, mais qui sera porté à 66 ans en 2025 et à 67 ans en 2030. Or, l’étude d’Acerta montre que la tendance dans le secteur privé est inverse: de plus en plus de Belges prennent leur pension anticipée.

"Plus que jamais, nous recommandons aux entreprises de s’intéresser à la pyramide des âges au sein de leur organisation, surtout en ces temps de marché de l’emploi restreint", suggère Acerta, rappelant que "différents systèmes permettent de ne pas interrompre brutalement les carrières, mais de les supprimer progressivement, afin d’assurer la continuité dans l’entreprise, comme les emplois de fin de carrière".

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité