Le boom des faillites en cinq chiffres

Elle était prévue, elle arrive. Une vague de banqueroutes s’abat sur les entreprises belges.

© BelgaImage

4.091

Depuis le début de l’année, notre pays a dénombré 4.091 faillites, soit 55 % de plus que sur la même période il y a un an.

988

Rien qu’au mois de mai, 988 faillites ont été prononcées en Belgique. C’est le double par rapport à mai 2021.

23,4 %

Si l’on compare les chiffres des deux derniers mois de mai, c’est la Wallonie qui semble le mieux s’en sortir, avec une augmentation de 23,4 %. À Bruxelles, on arrive à + 96,5 %, et en Flandre à + 140 %.

6.711

En 2022, 6.711 emplois ont été perdus au travers des faillites prononcées.

809

Le secteur le plus touché est la construction, avec 809 entreprises déclarées en faillite, devant l’Horeca (682).

Le point final

Ces chiffres sont impressionnants mais ils sont à nuancer. Notamment sur la comparaison avec l’année précédente. Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place des mesures d’aide aux entreprises et un moratoire sur les faillites. Tout cela a pris fin, et on ramasse aujourd’hui les morceaux. On savait depuis longtemps que les mois post-mesures Covid seraient difficiles. Et on n’en est qu’au début malheureusement. Selon le bureau d’études Graydon, qui a compilé ces données, “de nombreuses entreprises ont été efficacement soutenues pendant la crise Covid par le large éventail de mesures prises par nos autorités. Cependant, les petits entrepreneurs, en particulier, ont également injecté des montants massifs de capitaux privés dans leur entreprise. Un exercice au cours duquel beaucoup ont épuisé leurs capitaux privés (et leur fonds de pension privé)”. On le savait, mais l’inflation généralisée et la guerre en Ukraine ont encore accentué la pression autour de nos entreprises.

Sur le même sujet
Plus d'actualité