Le travail n’a jamais été aussi taxé en Belgique

Un rapport de l'OCDE montre que c'est en Belgique que la différence entre coût du travail et rémunération nette est la plus élevée.

Argent en Belgique
©Belga

La charge fiscale sur le travail n’a jamais été si grande en Belgique, ressort-il du nouveau classement sur le sujet de l’OCDE. La charge fiscale a augmenté un peu partout en 2021, et également en Belgique, ce qui n’avait plus été le cas depuis plusieurs années.

Le " coin fiscal " en cause

L’OCDE publie ce classement sur le " coin fiscal ", qui mesure la différence entre les coûts de main-d’œuvre pour l’employeur et la rémunération nette correspondante du salarié, depuis 21 ans.
Notre pays trône en tête du classement depuis quelques années, et jamais la charge fiscale sur le travail n’y a été si importante. Pour un célibataire sans enfant avec un salaire moyen, elle s’élevait l’an dernier à 52,6%. L’Allemagne et l’Autriche complètent le podium avec respectivement 48,1% et 47,8%.

Une augmentation plus forte pour les ménages

Pour un ménage avec deux travailleurs et des enfants, la charge fiscale atteignait l’an dernier chez nous 45,2%. La Belgique était suivie de l’Allemagne (40,9%) et de la France (40,9%).
En 2021, la charge a augmenté de 0,4% en Belgique pour les célibataires et de 0,6% pour les ménages.

Une réforme fiscale au point mort

La question de la fiscalité revient souvent sur la table dans les débats politiques belges. Une réforme fiscale censée supprimer certains avantages fiscaux pour booster moyens et bas revenus est d’ailleurs évoquée. De manière générale, le système d’imposition belge et ses multiples exemptions sont jugés trop complexes et des voix s’élèvent depuis un moment pour le simplifier. Mais en pratique rien n’avance et cette fameuse réforme est encore bien incertaine.

Sur le même sujet
Plus d'actualité