«Un incroyable doigt d’honneur», «Le naufrage de trop» : Noël Le Graët incendié par la presse française après sa sortie sur Zidane

Un véritable tollé. La dernière sortie de Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), au micro de RMC ne passe pas du tout chez nos voisins. Un dérapage de plus pour celui qui cumule les “maladresses”. Celle de trop peut-être à en juger la presse française.

”Un incroyable doigt d’honneur”, “Le naufrage de trop”,
”Un incroyable doigt d’honneur”, “Le naufrage de trop”, « Inacceptable »: Noël Le Graët incendié par la presse française après sa sortie sur Zidane ©BelgaImage

Zinédine Zidane, je ne l’aurais même pas pris au téléphone”, a déclaré sur RMC Noël Le Graët au lendemain de la prolongation du contrat de Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France. Une communication jugée désastreuse, notamment par le joueur du PSG et star des Bleus, Kylian Mbappé, qui a réagi sur Twitter : “Zidane c’est la France, on ne manque pas de respect à la légende comme ça”, a-t-il défendu.

Du côté des médias français, c’est le dérapage de trop pour le président de la FFF. Ceux-ci déplorent unanimement son attitude déplacée.

L’Équipe a ainsi choisi d’illustrer sa Une du jour avec une photo de Noël Le Graët accompagnée du qualificatif “inacceptable” : “Au moins, avant, il faisait semblant. Il se souvenait qu’il était président de la Fédération française de football, de sa responsabilité et de sa mission fédératrice”, écrivent nos confrères. “Il y avait tellement de bonnes raisons de prolonger Deschamps qu’il n’était pas nécessaire de faire croire, par ces déclarations, qu’il pouvait en exister de mauvaise”, continuent-ils, avant de porter le coup de grâce : “Il n’est guère acceptable, pour le sport français le plus puissant et le plus populaire, d’avoir pour porte-parole principal, un dirigeant qui suscite alternativement la gêne et l’indignation. Noël Le Graët ne devrait plus être président”, estiment-ils.

Un avis partagé chez So Foot qui parle du “naufrage de trop” : “En ne montrant aucun respect envers Zinédine Zidane, idole nationale, dans une énième interview lunaire, il a provoqué un nouveau tremblement de terre dans le monde du football français”, juge le média pour qui le président de la FFF s’est exprimé “comme on cause au bistrot”. Selon le quotidien, “Le Graët a rassemblé la quasi-totalité des acteurs du football français contre lui et autour d’une envie commune : mettre fin à une mascarade qui dure déjà depuis trop longtemps”.

À lire aussi : Zidane sélectionneur des Bleus en remplacement de Deschamps ? Le président de la FFF ne l’envisage pas

Sans détour, Le Figaro parle, lui, de “l’incroyable doigt d’honneur fait à Zidane et au football français”. “Quelle mouche a bien pu le piquer ?”, s’interroge-t-on. “Depuis quelques années, il est coutumier de la sortie de route à chaque micro qui se tend”, affirme le journal.

Enfin, Eurosport juge cette sortie “indigne de sa fonction et indigne du football qu’il est censé représenter” : “Noël Le Graët n’a laissé à personne d’autre que lui le soin d’abîmer encore un peu plus une fin de mandat qui ressemble à une descente aux enfers interminable”, conclut le média.

Face au scandale provoqué par ses propos, Noël Le Graët a finalement présenté ses excuses dans la matinée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité