Mort de Pelé: retour sur une légende

Qualifié de plus grand joueur de tous les temps, Edson Arantes do Nascimento - plus connu sous le nom de Pelé - est décédé d’un cancer ce 29 décembre. Il avait 82 ans.

Pelé
© BelgaImage

Du Brésil à New York

Né au nord de Rio de Janeiro le 23 octobre 1940, il accompagne son père, footballeur amateur, aux entraînements. Gamin, il est cireur de chaussures pour subvenir aux besoins de sa famille. Repéré à 13 ans, il intègre le Bauru AC avant de rejoindre, deux ans plus tard, le Santos FC. Il y reste jusqu’en 1974, obligé de jouer au Brésil, le président Janio Quadros ayant publié un décret en 1961 qui stipule qu’il est ”un trésor national qui ne peut pas être exporté”. En 1975, il rejoint malgré tout le New York Cosmos, avant de mettre un terme à sa carrière en 1977.

Pelé

© BelgaImage

Le plus beau palmarès

Même si Neymar, Messi et Ronaldo peuvent lui contester certains de ses records, le palmarès de Pelé reste inégalé. On lui attribue 1.283 buts toutes compétitions confondues, dont 767 en compétitions officielles. Selon lui, son plus beau but est celui marqué en 59 avec Santos contre la Juventus de São Paulo. Il était aussi le plus jeune champion du monde (17 ans en 1958), le plus jeune buteur en finale de Coupe du monde et l’unique joueur triple champion du monde (58, 62, 70).

Pelé

© BelgaImage

Un homme (finalement) engagé

Critiqué pour son manque d’engagement face à la dictature brésilienne dans les années 60, il affirme faire plus pour le Brésil en jouant au football. Il refuse deux postes ministériels en 1985 et 1989 avant d’accepter en 1994 de devenir le ministre des Sports dans le gouvernement de Fernando Henrique Cardoso. Premier homme de couleur à occuper ces fonctions, il quitte la politique en 1998, après avoir fait adopter la loi Pelé, l’équivalent de la loi Bosman en Europe. Il est le premier sportif à être nommé ambassadeur de l’Unesco - un titre décerné aussi par l’ONU et l’Unicef.

Talents multiples

Après l’arrêt de sa carrière de footballeur, il se lance dans le cinéma, où il n’est pas spécialement bon, puis dans la chanson. En 2006, lors de la sortie d’un album, il avoue avoir écrit pas moins de 500 chansons. Il sortira un dernier single, Esperança, lors des Jeux olympiques de 2016.

https://www.youtube.com/watch?v=b6-h8WS5LlA

Le roi est mort, vive le roi

Inventeur du football moderne, interrogé sur celui qu’il voit comme son successeur, il avoue son admiration pour Kylian Mbappé: ”Je me revois dans sa capacité à jouer vite, c’est un attaquant qui pense rapidement”. Un statut que le joueur français devra confirmer dans les années à venir…

Pelé et Mbappé

© BelgaImage

Les derniers jours

Atteint d’un cancer du côlon en septembre 2021, la légende brésilienne a vu sa santé se dégrader brutalement ces dernières semaines. Hospitalisé depuis fin novembre, il a pu compter sur le soutien de sa troisième épouse, Marcia Aoki, et de ses enfants, auteurs de diverses publications sur les réseaux sociaux.

Sur le même sujet
Plus d'actualité