Cristiano Ronaldo règle ses comptes dans une interview explosive

Alors qu'il s'apprête à débuter sa cinquième Coupe du monde, le joueur portugais vide son sac dans une interview-vérité. Extraits choisis.

Cristiano Ronaldo
© BelgaImage

Cristiano Ronaldo est sans aucun doute un des plus grands joueurs de l’histoire du football. Mais depuis qu’il a rejoint Manchester United il y a deux saisons, rien ne va plus. A 37 ans, il est au crépuscule de sa carrière et, tandis qu’il s’apprête à vivre une ultime Coupe du monde, il a décidé de tout déballer dans une interview vérité donnée à la chaîne anglaise TalkTV.

" Je me sens trahi "

L’interview, dont la première partie a été diffusée mercredi – après que des extraits aient fait pas mal de bruit sur les réseaux sociaux – commence par son retour à Manchester United en 2021, club avec lequel il s’était révélé entre 2003 et 2009. " J’étais proche d’un accord avec Manchester City ", dit-il. " J’ai appelé (l’ancien entraîneur qui l’avait fait venir à United) Alex Ferguson pour lui demander son avis. Il m’a dit : ‘Impossible’. J’ai dit : ‘Ok, boss’. J’ai pris ma décision avec conscience et c’était une bonne décision ".

Sauf qu’une fois arrivé dans son ancien club, il se rend compte que rien n’a changé. " Depuis qu’Alex Ferguson est parti, il y a eu zéro évolution (…) Je veux le meilleur pour ce club, c’est pour cela que je suis venu à Manchester United. Mais il y a des éléments internes qui ne nous aident pas à atteindre le top niveau de (Manchester) City, de Liverpool et même d’Arsenal (…). Un club de cette dimension devrait pourtant être tout en haut de la hiérarchie et il ne l’est malheureusement pas  ".

Il critique les propriétaires américains du club depuis 2005, la famille Glazer : " Ils ne s’intéressent pas au club, au sport. Pour eux, Manchester United est un club marketing. Ils s’intéressent à l’argent qu’ils vont tirer du marketing, pas au foot ". Il critique aussi son entraîneur Erik Ten Hag avec qui il est en conflit depuis quelques mois : " Je n’ai pas de respect pour lui parce qu’il n’a pas de respect pour moi ". Et il dit que certaines personnes au sein du club veulent le mettre dehors : " Oui, je me suis senti trahi et j’ai eu l’impression que certaines personnes ne voulaient pas de moi ici, pas seulement cette saison, mais la saison dernière aussi ".

A lire aussi: Ronaldo, footballeur le mieux payé du monde devant Messi

" Les jeunes ne souffrent pas assez "

Ronaldo a également envoyé quelques scuds à la nouvelle génération de footballeurs, lui qui a éclos à 17 ans et est toujours au top vingt ans plus tard. " Ils ne souffrent pas assez – ils ne sont pas motivés. Leur soif de victoire n’est pas la même. Je pense qu’ils ont ce qu’ils veulent trop facilement (…) Mais ils n’auront pas de longue carrière, c’est impossible. Dans ma génération, on est nombreux à jouer jusqu’à 36, 37, 38 ans. Cette nouvelle génération, on les comptera sur les doigts d’une main ceux qui tiennent aussi longtemps au plus haut niveau ".

A lire aussi: Cristiano Ronaldo en chiffres

" Le pire moment de ma vie "

Dans un autre registre, il parle aussi de la mort de son fils (un bébé mort-né tandis que sa soeur jumelle naissait en bonne santé : " C’est probablement le pire moment que j’ai vécu dans ma vie depuis la mort de mon père ", a confié le quintuple Ballon d’or. " Quand vous avez un enfant, vous vous attendez à ce que tout soit normal et quand vous avez un problème, c’est difficile. Moi et Gio avons eu des moments difficiles. C’était très, très difficile de comprendre ce qui se passait à cette période de ma vie (…) C’est fou. J’ai essayé d’expliquer cela parfois à ma famille et même à mes amis proches. Je leur dis que je ne me suis jamais senti heureux et triste au même moment. C’est difficile à expliquer ".

Il dit que le club a " manqué d’empathie " à son égard, tandis qu’il remercie les fans qui ont " toujours été de mon côté ". Après une telle interview, pas sûr que Ronaldo va rester longtemps à Manchester United. Le club a en effet annoncé qu’il allait " prendre les mesures appropriées en réponse à cette interview ". C’était probablement l’effet recherché. Comme il l’a tweeté, Ronaldo est désormais complètement tourné vers le Qatar et la Coupe du monde qui débute dimanche.

Sur le même sujet
Plus d'actualité