Mondial 2022: "Le choix du Qatar était une erreur", admet Sepp Blatter

L'ancien président de la FIFA a jugé qu'attribuer la Coupe du monde au Qatar était une «erreur», le plan originel prévoyant un autre pays pour le Mondial.

Sepp Blatter à Zurich
Sepp Blatter, ex-président de la FIFA, à Zurich le 20 mars 2015 ©BelgaImage

L’ex-président de la FIFA Sepp Blatter dit regretter le lieu sélectionné pour la Coupe du monde 2022. Le choix du Qatar, controversé pour des questions de droits humains et de climat, est à ses yeux "une erreur" en raison de la petitesse du pays.

Des USA au Qatar

"Le football et la Coupe du Monde sont trop grands pour cela", déclare Sepp Blatter dans une interview publiée mardi par les titres du groupe suisse Tamedia. Il s’agissait d’un mauvais choix "et j’en portais à l’époque la responsabilité en tant que président de la FIFA", ajoute-t-il. À l’origine, le comité exécutif avait voulu attribuer la Coupe du monde 2018 à la Russie et celle de 2022 aux États-Unis. "Cela aurait été un geste de paix si les deux adversaires politiques avaient organisé la Coupe du monde l’un après l’autre", précise le Haut-Valaisan. Mais des voix importantes se sont ensuite reportées sur le Qatar.

À lire: Coupe du Monde: la condition pour que le gouvernement aille soutenir les Diables Rouges au Qatar

La Coupe du monde, qui aura lieu du 20 novembre au 18 décembre, a fait couler beaucoup d’encre et suscité plusieurs appels au boycott. Les ONG reprochent à lÉmirat de ne pas respecter les droits humains fondamentaux, notamment ceux des femmes. La situation des travailleurs émigrés a aussi été dépeinte à de nombreuses reprises comme lamentable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité