Voici la carte du Tour de France 2023

Les organisateurs du Tour de France ont prévu un parcours plus montagneux qu'à l'accoutumée pour l'édition 2023.

Vingegaard au Tour de France
Jonas Vingegaard lors du dernier jour du Tour de France 2022, le 24 juillet 2022 devant l’Arc de Triomphe à Paris ©BelgaImage

L’édition 2023 du Tour de France, qui a été présentée jeudi à Paris, partira de Bilbao dans le Pays basque espagnol le samedi 1er juillet et se terminera sur les Champs Elysées à Paris le dimanche 23 juillet. La 110e édition de la Grande Boucle s’annonce usante, avec le passage dans les cinq massifs montagneux de l’Hexagone. Les sprinters auront huit occasions de s’exprimer. Le Tour de France 2023 comprendra un seul contre-la-montre individuel de 22 km dans les Alpes au lendemain de la 2e journée de repos.

Un Tour 2023 "usant"

Le Grand Départ du 110e Tour de France sera donné à Bilbao, dans la communauté autonome du Pays basque. La Grande Boucle 1992 avait pris son envol d’une autre ville basque espagnole Saint-Sébastien qui accueillera cette fois l’arrivée de la 2e étape. Après trois étapes au-delà des Pyrénées, le Tour de France se poursuivra sur les routes de France en visitant six Régions et vingt-cinq départements. Le Tour de France 2023, long de 3.404 kilomètres, totalisera 21 étapes: 8 de plaine, 4 accidentées, 8 de montagne – dont 4 arrivées en altitude à Cauteret-Cambasque, au Puy de Dôme, au Grand Colombier et à Saint-Gervais Mont Blanc – et 1 contre-la-montre dans les Alpes au début de la dernière semaine. Deux journées de repos sont programmées après 9 et 15 jours de course.

Quarante sites ou villes-étapes seront visités par la Grande Boucle en 2023, donc 12 nouveautés: Bilbao (ét. 1) Amorebieta-Etxano (ét. 2), Nogaro (ét. 4), Vulcania (ét. 10), Moulins (ét. 11), Belleville-en-Beaujolais (ét. 12), Châtillon-sur-Chalaronne (ét. 13), Les Gets les Portes du Soleil (ét. 15), Passy (ét. 16), Combloux (ét. 16), Poligny (ét. 19) et le Markstein Fellering (ét. 20). Le Tour de France 2023 passera par les 5 massifs montagneux de France, dans l’ordre: les Pyrénées, le Massif central, le Jura, les Alpes et les Vosges. La course comportera 30 cols, côtes ou arrivées en altitude classées en deuxième, première ou hors catégorie. Trois nouvelles difficultés seront franchies par les coureurs: la côte de Vivero au Pays basque, le col de la Croix Rosier dans le Massif central et le col du Feu dans les Alpes. Le Puy de Dôme fera quant à lui son grand retour dans le parcours, après 35 ans d’absence (1988). Le col de la Loze (2.304 mètres) sera le toit du Tour 2023.

"Le Tour 2023 sera certes usant mais je veux préciser que nous proposerons huit étapes pour les sprinters", a souligné Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France. "Mais les sprinters doivent être des hommes du Tour, je veux dire qu’ils doivent toujours aller au bout. La première étape proposera déjà 3.300 mètres de dénivelé positif. Il n’y a presque jamais eu pareil dénivelé dans la première journée. Nous voulons par là montrer le Pays basque, sa passion cycliste, ses paysages, ses pentes raides". Le Tour de France 2022 a célébré la victoire du Danois Jonas Vingegaard devant le Slovène Tadej Pogacar et le Britannique Geraint Thomas.

À lire: Tour de France 2022: l’heure du bilan

Sur le même sujet
Plus d'actualité