"La chemise de marché" : les critiques sur le maillot des Diables rouges en sept points

Ça ne rate jamais. Inévitable discussion de comptoir bisannuelle, la vareuse officielle 2022 des Diables Rouges déchaîne à nouveau les passions.

© BelgaImage

Tout feu tout flamme

Depuis 2016, Adidas est l’équipementier de la sélection nationale belge de football. Pour cette Coupe du monde au Qatar, la marque allemande a prévu un maillot au design assez simple, rouge avec des épaules noires (comme le short) surmontées des fameuses trois bandes de la marque, rouges également. Ce n’est qu’au bout des manches qu’on découvre l’originalité de cette année: des flammes, évidentes références aux Diables. Une marque d’audace stylistique qui n’est pas du goût de tout le monde.

le nouveau maillot des diables rouges porté par Eden Hazard

© PHOTONEWS

Rail-leries

Ces fameuses manches en feu ont été le point central des discussions autour du maillot des Diables pour le Qatar. Même la STIB s’y est mise. La société de transports publics bruxelloise, jamais la dernière pour rebondir sur le buzz du moment, a gentiment charrié l’équipe nationale en proposant d’ajouter des flammes à l’uniforme de son personnel et utilisé De Bruyne comme mannequin.

critique du maillot des diables rouges par la STIB

© DR

“La chemise de marché”

Une des comparaisons les plus fréquemment données par les détracteurs de ce nouveau kit est celle “de la chemise vendue sur les marchés”, partant du principe que les ambulants proposent souvent des modèles plus bariolés que les magasins de prêt-à-porter. Pourtant, c’est dans l’un d’entre eux que Thomas Meunier a trouvé un bel exemple pour rire de son futur maillot.

critique du maillot des diables rouges

© DR

Festival de couleurs

Le maillot “extérieur” pour cette nouvelle saison est presque entièrement blanc, cassé avec quelques notes multicolores, les logos d’Adidas et de l’Union belge, ou les bords. Il s’agit en fait d’un design en collaboration avec le mondialement célèbre festival belge Tomorrowland, comme pour le maillot d’avant-match, complètement bigarré lui.

maillot diables rouges

© DR

Gros coût pour les supporters

Une autre critique habituelle à chaque nouveau maillot est son prix pour le public. Et cette année, peut-être plus encore qu’auparavant. Adidas propose des répliques taille adulte pour 90 euros, 115 euros si vous optez pour un flocage au nom de votre joueur préféré. Et si vous voulez la vraie vareuse, identique à celle portée par l’équipe, il faut débourser 140 euros.

le prix des maillots des diables rouges

© DR

Éternelle rengaine

À quelques exceptions près, les maillots des Diables Rouges ont toujours été sujets à discussion. On se souviendra de la “grosse couronne” de 2014, des “traces de pneus” de 2020 ou encore du premier kit du retour d’Adidas fin 2014, tout rouge et remarquablement basique, d’ailleurs rapidement remplacé pour la Coupe d’Europe 2016.

équipe des diables rouges avec un maillot critiqué

© PHOTONEWS

Fashion victim

Ces équipements sont aussi des marqueurs historiques de l’évolution des modes. Dans les années 90, ils étaient particulièrement larges et flottants. Dans les années 80, les shorts étaient beaucoup plus courts qu’aujourd’hui, sans parler des fameux cols de polo, arborés par les joueurs pendant de nombreuses décennies et aujourd’hui complètement disparus.

un diable rouge avec un maillot vintage

© PHOTONEWS

Sur le même sujet
Plus d'actualité