Coupe du monde au Qatar: un match test vire au fiasco

Déjà attaqué sur le plan du respect des droits humains, le Qatar est aussi critiqué sur sa gestion de la Coupe du Monde après un match-test infructueux.

Stade de Lusail
Le stade de Lusail le 10 septembre 2022 ©BelgaImage

Le 9 septembre dernier, le stade de Lusail, dans la banlieue nord de Doha, organisait un match-test dans le cadre de l’organisation de la Coupe du Monde. L’objectif: voir si les infrastructures offraient un milieu confortable résistant au cagnard qatari. Un dispositif déjà critiqué pour son impact environnemental mais qui s’avère en plus inefficace en l’état. C’est ce que révèle le journal flamand Het Laatste Nieuws qui montre comment ce test a tourné au fiasco.

"Je ne veux plus aller à la Coupe du monde", clame un supporter

Le match opposait le club saoudien Al Hilal et celui égyptien Zamalek, lors d’une rencontre amicale. Dans les tribunes, 77.575 supporters. Des conditions semblables à ce qui se passera dans deux mois, lors de la Coupe du Monde. Mais très vite, l’expérience dérape. La chaleur, qui atteignait les 34°C, est devenue insupportable avec l’humidité. La climatisation était encore défaillante et il n’y avait plus d’eau potable disponible à la mi-temps.

Accablés par ce climat irrespirable, certains spectateurs sont partis à la pause. 400 mètres plus loin, une file de 2,5 kilomètres s’est alors formée. "C’est un gâchis. Je ne veux plus aller à la Coupe du monde. Pas dans ces conditions, du moins", s’énerve un supporter égyptien.

Tentant d’éteindre la polémique naissante, le comité d’organisation de la Coupe du Monde s’est montré rassurant. Selon celui-ci, ce match était justement prévu "pour identifier tous les problèmes opérationnels et tirer des leçons qui peuvent être appliquées pour aider le Qatar à offrir une expérience formidable à tout le monde". Le Qatar compte beaucoup sur cette occasion pour redorer son image, bien que cela lui a valu de nombreuses critiques. Plus villes belges boycotteront par exemple la Coupe du monde cette année.

Cela dit, le temps presse. La compétition commencera le 20 novembre prochain. Le Qatar affrontera alors l’Équateur. Quant au stade de Lusail, il accueillera sa première rencontre deux jours plus tard, avec un match Argentine-Arabie Saoudite.

Sur le même sujet
Plus d'actualité