Neymar-Mbappé: pourquoi leur clash est pris autant au sérieux?

Après des tensions entre Neymar et Mbappé, le PSG a ressenti le besoin d'éteindre l'incendie avec une réunion pas si anodine si on rappelle le contexte.

Neymar et Mbappé au PSG
Neymar et Mbappé le 13 août 2022 à Paris @BelgaImage

A priori, le PSG (Paris-Saint-Germain) a de quoi se réjouir avec pour commencer la saison 2022-2023 trois victoires et 14 buts inscrits, soit son meilleur départ sous bannière qatarie. Et pourtant, tous les regards sont tournés ailleurs, en l’occurrence vers les bisbilles entre deux membres prestigieux du club, Neymar et Mbappé. Des incidents mineurs mais qui prennent une proportion monstre, tant les médias sportifs en parlent. Samedi soir, la rencontre contre Montpellier (qui s’est conclue par un 5-2 pour le PSG) a en effet été marqué par plusieurs preuves de cette rivalité déjà pressentie auparavant et qui trouve ici son illustration parfaite, au point que l’on parle déjà de "penaltygate".

Quand la mésentende se fait visible

Comme l’indique son nom, le cœur du conflit de ce week-end concerne deux penaltys. Le premier a été réalisé par Kylian Mbappé, qui a vu son tir paré par le gardien adverse. Plus tard, le PSG a une deuxième opportunité. Mais alors que le Français est supposé s’en charger, Neymar veut s’imposer. C’est bien lui qui finira par se charger de la besogne, avec succès puisqu’il marque un goal. Un but vu par une bonne partie des commentateurs sportifs comme une leçon donnée à son collègue.

À ce moment-là, la presse croit qu’il n’y a pas vraiment de "penaltygate" semblable au conflit homonyme vieux de cinq ans qui avait opposé Neymar et Cavani. Mbappé a laissé sa place, donc pas de polémique. Mais ça, c’était avant que le Brésilien ne like deux publications sur Twitter critiquant la désignation de Mbappé comme le tireur de penaltys. Dans les deux cas, les capacités du Français sont moquées et celles de Neymar sont applaudies.

Il n’en fallait pas plus pour allumer l’étincelle d’un baril de poudre qui ne demande qu’à exploser, tant la confrontation entre les deux joueurs est pressentie. Le PSG n’a ainsi pas tardé d’agir pour tuer dans l’œuf la polémique. Comme le confirme RMC Sport, le lendemain du match, une réunion au sommet a été organisée. Y étaient conviés les deux coéquipiers, l’entraîneur Christophe Galtier et le conseiller sportif du PSG, Luis Campos. L’occasion de préciser que s’il y a désaccord entre les joueurs, cela doit se faire en privé, pas sur la scène publique. Quant à l’affaire de ce prétendu "penaltygate", pour minimiser sa portée, elle a été qualifiée de "non-affaire". Neymar aurait pour sa part reconnu que ses likes pouvaient déplaire.

Un conflit qui couve depuis longtemps

Mais au fond, pourquoi un tel raffut? Déjà parce que le conflit oppose deux têtes de liste du football mondial. Puis comme l’explique Le Parisien, s’il est difficile de savoir exactement ce qu’il en est de la relation Neymar-Mbappé, les deux moteurs du PSG sont visiblement plus éloignés que jamais. La comparaison entre eux deux couve depuis 2018, lorsque Mbappé bénéficie de l’aura de la Coupe du Monde remportée par la France. Le quotidien espagnol El País fait alors savoir que sa montée fulgurante crée des problèmes au PSG, le club ayant recruté Neymar en lui garantissant une position privilégiée. Une position que ne pourrait donc pas prendre Mbappé, d’où d’éventuelles tensions en vue. Depuis, chaque faits et gestes des deux footbaleurs sont épiés, comme en 2021 lorsque le Français aurait critiqué son coéquipier par ces termes peu amicaux: "Ce clochard, il ne me fait pas la passe!". Selon L’Équipe, cette phrase aurait été suivie d’une explication en fin de match entre eux deux, question de clore le débat.

C’est dans ce cadre que le "penaltygate" de ce week-end. Cerise sur le gâteau: L’Équipe ajoute que Mbappé ne serait pas opposé à un départ de Neymar. Une éventuelle source supplémentaire de conflit, encore. "Au PSG, il y a de toute manière, tout le temps un débat, il y a toujours un problème. Ils ont gagné 5-2 mais on parle davantage de Mbappé et de Neymar. Ce sera toujours comme ça car c’est le PSG", a résumé Thierry Henry sur Amazon Prime Sport.

Sur le même sujet
Plus d'actualité