Ligue des champions: L’Union Saint-Gilloise en cinq dates

Après avoir ravi la Belgique, l'Union peut impressionner l'Europe et créer l'exploit, ce mardi soir à Glasgow, en match retour du premier tour préliminaire de la Ligue des champions. Mais d'où sors-tu, Union Saint-Gilloise ?

Ligue des champions: L’Union Saint-Gilloise en cinq dates
Belga

Comment expliquer l’engouement pour l’Union Saint-Gilloise ? Avec onze titres de champions de Belgique, l’Union est un des clubs de foot belge les plus titrés. C’est un club historique, qui est aujourd’hui la mémoire de ce qu’était le football avant la finance, lorsque la Belgique était encore belgicaine et que Bruxelles bruxellait. Une sorte de carte postale d’un temps qui n’existe plus. Mais où était-il donc passé durant toutes ces années ?

1er novembre 1897. Quelques amateurs du jeu de balle anglais de Saint-Gilles fondent la Royale Union Saint-Gilloise. C’est le matricule 10 du football belge (le matricule 1 revenant à l’Antwerp) et le premier club bruxellois. Dès le début du nouveau siècle, l’Union domine le championnat belge en récoltant sept titres de champion avant que la guerre n’appelle ses hommes au front. Le grand rival de l’Union est (et reste) le club du nord de Bruxelles, passé le canal, le Daring Molenbeek. Anderlecht ? Inexistant, ou quasiment. Ce n’est qu’à la fin des années 40, alors que l’Union entame son déclin, que les Mauves et Blancs vont s’imposer.

14 septembre 1919. L’Union Saint-Gilloise inaugure son nouveau stade au Parc Duden de Forest. Rébaptisé Stade Joseph Marien en 1931, c’est toujours (moyennant quelques petites rénovations) celui dans lequel l’Union joue aujourd’hui. Autant dire qu’il n’est pas aux normes européennes (le club a dû s’exiler à Louvain pour accueillir les Glasgow Rangers), mais c’est pourtant là que réside l’âme du club. Car le stade (et surtout sa tribune debout) continue d’offrir une expérience authentique à tous les amoureux du ballon rond – ou d’une bonne chope entre copains !

Le Stade Joseph Marien au Parc Duden à Forest, un monument classé – Belga

L’entre-deux guerres, c’est aussi la (deuxième) grande période de l’Union Saint-Gilloise. Trois fois champion d’affilée en 1933, 34 et 35, le club aligne 60 matchs sans défaite, de quoi lui offrir le surnom d’Union 60. Une série que le grand rival de Molenbeek a mis fin, mais un record qui reste inégalé à ce jour.

7 octobre 1964. L’Union se déplace à la Juventus de Turin dans le cadre de la Coupe des Villes de Foires, l’ancêtre de l’Europa League. C’est la dernière apparition de l’Union en Coupe d’Europe. C’est aussi le début de la chute de l’Union dans l’oubli. Le club, qui navigue dans le ventre mou du classement depuis un moment, est relégué la saison suivante en Division 2. Il fera le yo-yo un moment et puis, au milieu des années 70, c’est terminé. On ne reverra plus l’Union pendant près de cinquante ans…

13 mars 2021. C’est en plein confinement, face au rival de toujours le RWDM que l’Union retrouve l’élite ! Les cinquante années passées, l’Union a survécu entre la D2, la D3 et la promotion… Le club historique n’était plus qu’un souvenir dont les reliques étaient exposées dans les bars de Saint-Gilles. Et puis, c’est la remontée. Mieux, à peine de retour au sein de l’élite, l’Union fait la course en tête durant toute la saison… Avant de se faire coiffer le titre lors des derniers matchs par le Club Bruges. Qu’à cela ne tienne, l’Union est de retour et il faudra compter sur elle – et ses supporters !

4 août 2022. L’Union retrouve la Coupe d’Europe… Et ne manque pas son retour. Face aux Glasgow Rangers, finalistes de l’Europa League quelques mois plutôt, le club déroule ! 2-0 et toutes les chances de se qualifier. Impensable quand on pense que la plupart des joueurs jouaient encore en D2 belge il y a deux ans ! Ce soir, l’Union Saint-Gilloise peut continuer à impressionner l’Europe et être ce petit poucet qui défie les grands, un club de foot à l’ancienne, antithèse du jeu de la finance qui domine aujourd’hui. Mais il faudra faire face à 50.000 Ecossais en furie. Qu’à cela ne tienne, l’Union n’a peur de rien et surtout pas de l’exploit. " Ici, ici, c’est Saint-Gilles ! "

Dante Vanzeir marque le deuxième but contre Glasgow – Belga

Sur le même sujet
Plus d'actualité