Euro 2022: l’Angleterre gagne, Elizabeth II salue "une inspiration" pour les femmes

Après des prolongations, l'équipe féminine anglaise de football a fini par remporter l'Euro 2022. Une victoire saluée par la reine Elizabeth II.

Victoire de l'Angleterre à l'Euro 2022
L’équipe féminine anglaise de football célébrant la victoire à l’Euro 2022, le 31 juillet 2022 @BelgaImage

L’Angleterre a remporté l’Euro 2022 de football. Les "Three Lionesses" ont battu en finale l’Allemagne 2-1 après prolongations (1-1 à l’issue du temps réglementaire, 0-0 au repos), dimanche à Wembley devant 87.192 spectateurs. Ella Ann Toone (62e) et Chloe Kelly (111e) ont marqué les buts anglais. Lina Magull (79e) avait égalisé pour les Allemandes. La reine Elizabeth II a félicité dimanche l’équipe d’Angleterre pour sa victoire en finale de l’Euro de football féminin, saluant "une inspiration" pour les femmes et "les générations futures" à l’issue d’une compétition qui a rencontré un succès populaire historique au Royaume-Uni.

"Votre réussite va bien au-delà du trophée"

Les Anglaises ont donc fait mentir la célèbre déclaration de l’attaquant de l’équipe masculine d’Angleterre Gary Lineker, prononcée en 1990 : "Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne". "Votre réussite va bien au-delà du trophée que vous avez si bien mérité. Vous avez toutes montré un exemple qui sera une source d’inspiration pour les filles et les femmes d’aujourd’hui et pour les générations futures", a déclaré dans un communiqué la souveraine de 96 ans, qui ne s’exprime désormais qu’en de très rares occasions.

La rencontre avait déjà mal débuté avant le coup d’envoi pour les Allemandes quand leur capitaine et buteuse Alexandra Popp, blessée, a dû renoncer à s’aligner. Ce forfait de dernière minute venait s’ajouter à celui de Klara Bühl. Si les Anglaises affichaient davantage de maîtrise dans le jeu en début de rencontre, ce sont pourtant les octuples championnes d’Europe qui héritèrent de la première réelle chance de but. Sur un coup de coin, Earps réalisait un beau réflexe sur sa ligne et deux rebonds favorables aux Anglaises empêchaient le ballon de franchir la ligne (25e). L’Angleterre manqua la seconde occasion quand sur un débordement, suivi d’un centre, White ne parvenait pas à cadrer sa frappe (37e).

Changement de physionomie à la reprise, les Allemandes prirent les commandes du match, qui s’anima, et multiplièrent le danger devant Earps, le dernier rempart anglais. Wassmuth à peine montée au jeu (48e), Magull (50e) ou encore Schuller (57e) eurent autant d’occasions d’ouvrir la marque. Un peu malmenées, les Anglaises trouvèrent néanmoins l’ouverture. Une longue balle en profondeur de Walsh était joliment conclue par un habile lob d’Ella Ann Toone (1-0, 62e). Loin de baisser les bras, les Allemandes reprirent l’assaut de la solide défense anglaise et en furent récompensées. Lina Magull, très active, vit d’abord un de ses envois détournée sur le poteau (66e), mais à la 79e, elle déviait habilement un centre de Wassmuth pour égaliser (1-1).

L’Allemagne continua à presser une équipe d’Angleterre qui avait de la peine à se défaire de la puissance physique germanique. Plus personne ne trouva toutefois l’ouverture avant les prolongations. L’Allemagne continua à développer le football le plus créatif face à une Angleterre décidée à jouer le contre. Sur un rare corner, Kelly, de près, concluait en deux temps dans la seconde prolongation (2-1, 111e). L’Allemagne poussa encore mais n’avait plus l’énergie pour revenir au score.

La formation coachée par la Néerlandaise Sarina Wiegman succède au palmarès aux Pays-Bas (coachés par Wiegman) couronnés chez eux en 2017 après cette vingtième rencontre consécutive sans défaite des Anglaises depuis l’arrivée de la technicienne batave.  L’Angleterre décroche son premier titre continental féminin après deux défaites en finale en 1984 face à la Suède (4-3 aux t.a.b.) et en 2009 contre l’Allemagne (6-2). C’est aussi seulement le deuxième titre international d’une équipe d’Angleterre de football après la Coupe du monde 1966 gagnée par les hommes … à Wembley et face à l’Allemagne de l’Ouest.

Sur le même sujet
Plus d'actualité