Thiam après son 2e sacre mondial : " Les points m’intéressent plus que les titres "

Lundi soir à Eugene, Nafissatou Thiam, déjà double championne olympique, est devenue double championne du monde de l'heptathlon. Bien que désormais à égalité avec la légende absolue de la discipline, l'Américaine Jackie Joyner-Kersee, la Belge accorde davantage d'importance à ses performances chiffrées.

Nafi Thiam
L’athlète belge Nafissatou Thiam, juste après les 800m, © Belga Image

" J’ai égalé Joyner-Kersee en ce qui concerne les titres mais les points m’intéressent plus et je ne suis que troisième dans ce ranking ", a dit Thiam, dont le record personnel (7013 pts) se situe en dessous de ceux de " JJK " (7291 pts) et de la Suédoise Carolina Klüft (7032pts). " J’espère que j’aurais encore l’occasion de progresser à ce niveau-là. C’est pour ça que je travaille à l’entraînement. Mais c’est clair que 2 titres olympiques et 2 mondiaux, cela n’a pas été fait souvent, ça montre bien à quel point c’est difficile. C’est une fierté pour moi. "

" En championnat, tu veux gagner. Si j’avais terminé deuxième avec le même total qu’ici (6947 pts, son 2e plus élevé, ndlr), j’aurais été tout aussi fière. Ma motivation réside dans le fait de pouvoir continuer à progresser car c’est gratifiant de faire des records personnels et de sentir que tu t’améliores, que tu as trouvé le bon truc à l’entraînement. "

Lors de sa compétition dans l’Oregon, la protégée de Roger Lespagnard a signé deux nouveaux " PB ", sur le 100 mètres haies (13.21) pour débuter puis sur le 800m (2:13.00) pour terminer. " J’ai été étonnée de moi sur les haies, je ne m’attendais pas à le battre avec une telle marge (13 centièmes sur le précédent, ndlr). J’ai effectué de gros changements à l’entraînement mais cela prend parfois du temps à se transcrire en compétition ", a dit Thiam.  Elle a ensuite abordé le 800 mètres, épreuve avant laquelle elle devait devancer Anouk Vetter de 1,4 seconde pour dépasser la Néerlandaise et enlever l’or, en améliorant de 2.24 son ancienne meilleure marque. " Je suis très contente de mon 800 mètres, même si j’étais davantage consciente de pouvoir y parvenir. C’est un travail qui prend des années, il faut trouver la bonne méthode ", a ponctué l’athlète.

Sur le même sujet
Plus d'actualité