Euro 2022: Tout feu, tout Flames

Les Red Flames avaient besoin d’une victoire contre l’Italie pour s’assurer une qualification historique en quart de finale de cette Euro 2022. Sur la pelouse de l’Academy Stadium de Manchester City, les Belges ont été forcer leur destin.

Red Flames ©BelgaImage
Red Flames ©BelgaImage

Les joueuses belges sortaient de deux prestations en dent de scie. Elles avaient ouvert leur tournoi sur un partage décevant contre l’Islande avant d’enchainer avec une défaite encourageante contre des Françaises favorites du tournoi. Un point marqué en deux rencontres et déjà les Red Flames se retrouvent dos au mur. Ce match contre l’Italie s’annonçait donc comme un affrontement charnière dans le processus de progression de cette équipe. Soit les Flames rentraient à la maison, soit elles décrochaient un billet pour une phase finale. 90 minutes pour créer l’exploit, 90 minutes pour marquer l’histoire…

Efficacité et réalisme

Au vu de la feuille de match, les Italiennes doivent se dire que le football est un sport cruel car elles n’ont pas démérité. Mais dans ce sport où le " blingbling " et l’extra-sportif sont rois, c’est encore et toujours la réalité du terrain qui prime sur le reste. Nicky Evrard – bien aidée par sa barre transversale – s’est chargée de dégouter une à une les attaquantes de la " Squadra Azzurra " tandis que Tine De Caigny s’est occupée d’expédier le ballon au fond des filets italiens à la suite d’une action rugueuse – un immense cafouillage – dans la surface adverse. Victoire par la plus petite des marques mais passage par la plus grande des portes pour une équipe qui n’a pas fini de rêver.

Un tournoi déjà réussi

Cette victoire permet aux Belges d’accéder au quart de finale du tournoi. A ce stade, elles vont retrouver une équipe suédoise – championne d’Europe en titre et 3ème à la dernière Coupe du Monde – qui fait figure de favorite.  Evidemment, on a envie d’y croire – c’est bien notre droit – et de se dire que l’exploit est toujours possible car les troupes d’Ives Serneels ont prouvé qu’elles avaient du caractère. Mais il faut aussi savoir relativiser et apprécier ce que l’on a. Ces Red Flames ont d’ores et déjà réussi leur tournoi. Désormais, elles vont pouvoir jouer sans pression et engranger de l’expérience pour les échéances futures, avec en ligne de mire la Coupe du Monde 2023. Alors mesdames, faites-nous rêver mais surtout, faites-vous plaisir !

Sur le même sujet
Plus d'actualité