Mondiaux d’athlétisme: une occasion en or pour ces sportifs belges

Du 15 au 24 juillet auront lieu les championnats du monde d’athlétisme à Eugène, aux Etats-Unis. Un rendez-vous à ne pas manquer pour nos athlètes comme pour nous.

Nafissatou Thiam
Nafissatou Thiam. © BelgaImage

Eugene, Oregon. Habitués aux capitales, c’est dans cette petite ville de 170.000 habitants située sur la côte Pacifique, à 2 heures en voiture de Portland, que va se dérouler cette 18ème édition des mondiaux d’athlétisme. Une cité universitaire, nichée en pleine forêt, méconnue du grand public mais dont l’histoire est intimement liée à celle de la piste. Eugene, c’est le berceau de l’athlétisme mondiale et son stade, le Hayward Field, est une enceinte historique. Un mythe construit par Steve Prefontaine, coureur extraordinaire fauché en pleine ascension en 1975, et son légendaire coach, Bill Bowerman, inventeur des méthodes modernes d’entrainement et co-fondateur de Nike. La marque a la virgule est d’ailleurs omniprésente dans la région – comme dans le monde – et possède son quartier général à 170km de la ville. Un haut-lieu de l’athlétisme mondiale qui pourrait voir briller nos athlètes durant ces 10 jours de compétitions.

Des chances de médailles?

Le Belgique part en quête de breloques avec ses deux têtes de gondoles favorites. D’un côté, Nafissatou Thiam – double championne olympique et vice-championne du monde en titre – tentera de récupérer une seconde médaille d’or mondiale en heptathlon. Elle sera en concurrence directe avec sa coéquipière, Noor Vidts. La brabançonne aura à cœur de capitaliser sur son sacre mondial en salle obtenu en mars dernier. De l’autre côté, les emblématiques Belgian Tornados s’élancent à la conquête d’une 31ème finale internationale et pourquoi pas d’une 15ème médaille. Mais la délégation belge – la plus grande jamais envoyée en compétition – ce n’est pas que ça. En effet, les Belgian Cheetas, le relais mixtes, Bashir Abdi en marathon ou encore Ben Broeders à la perche auront tous l’occasion de briller durant ces mondiaux.

Le rendez-vous des stars

Tous les plus grands noms de l’athlétisme mondiale seront présents sur la piste d’Eugène. Les sportifs à la bannière étoilée font évidemment figure de grandissime favori avec dans leurs rangs des athlètes comme Sydney Mclaughlin, Erriyon Knighton, Noah Lyles, Christian Coleman ou encore Fred Kerley. La Jamaïque va tenter de confirmer sa domination sur le sprint féminin avec la championne olympique en titre, Elaine Thompson-Herah et sa dauphine, Shelly-Ann Fraser-Pryce. Le phénomène suédois, Armand Duplantis vise lui un nouveau record du monde tant il semble au-dessus de ses concurrents. Le 400m haies, avec en tête d’affiche le prodige Karsten Warholm, sera aussi une des épreuves à suivre. Marcel Jacobs, champion olympique surprise à Tokyo sur 100m, et Andre De Grasse, son homologue sur 200m, seront également tous les deux dans les starting-blocks ce vendredi.

Une pléiade de stars qu’il faudra – malheureusement – admirer de nuit. En effet, la plupart des épreuves se dérouleront entre minuit et 5 heures du matin. A vos marques, prêts, partez !

Sur le même sujet
Plus d'actualité