Kim Clijsters met fin à son retour

Kim Clijsters met officiellement fin à sa carrière de tennis, tout en expliquant son état d'esprit et ce qui est prévu pour la suite.

Kim Clijsters au Mexique
Kim Clijsters, le 3 mars 2020 à Monterrey (Mexique) @BelgaImage

Kim Clijsters, qui avait repris la compétition en février 2020, ne disputera plus de tournois officiels. La joueuse de tennis l’a annoncé mardi sur le site de la WTA, qui gère le tennis féminin, et son compte Instagram.

"Cela fait un moment que j’y pense"

"Je suis impatiente de voir quelles nouvelles aventures vont croiser mon chemin", a indiqué Clijsters sur Instagram. "Merci à tous ceux qui m’ont soutenu au cours des deux dernières années". Clijsters avait annoncé son retour sur le circuit en septembre 2019. Mais la pandémie de coronavirus et plusieurs blessures ont compliqué ses plans. Elle n’a ainsi disputé que cinq rencontres depuis lors. "Cela fait un moment que j’y pense", a ajouté l’ancienne N.1 mondiale sur le site de la WTA. "J’aime toujours autant frapper la balle. Avec mon agenda, trois, quatre jours étaient suffisants pour garder mon rythme sous contrôle, mais certainement pas assez si je décidais de jouer un autre tournoi. Disons que si je choisissais l’Australie, cela ferait trois, quatre semaines, ce n’est tout simplement pas possible à ce stade de notre vie familiale. La vie prend en quelque sorte le dessus, n’est-ce pas?".

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kim Clijsters (@clijsterskim)

Clijsters a décliné plusieurs demandes de joueuses actuelles pour devenir coach à temps partiel, choisissant plutôt de se concentrer sur la carrière de basketteuse de sa fille Jada, souligne la WTA. L’instance explique que, outre à la Kim Clijsters Academy, à Bree, Clijsters a également partagé son expérience lors d’une récente visite à l’équipe féminine de l’université de Monmouth. Elle sera présente aux tournois du Grand Chelem, travaillera pour la télévision et disputera les tournois des légendes du tennis, appréciant l’ajout du double mixte à Wimbledon.

Sans regrets

"Ma passion pour le tennis ne disparaitra jamais, quoi que je fasse", a poursuivi Clijsters. "Je ressens un très grand besoin de rendre au tennis, parce que j’en ai tellement profité. Donc oui, ce sera la prochaine phase, voir où puis-je aller?". Interrogée sur d’éventuels regrets, Clijsters répond "non" avec insistance. "Aucun. J’ai toujours pris mes décisions de carrière en fonction de ce que je ressentais à ce moment-là, et non pas en fonction de ce qui était bon pour ma carrière à long terme. Je suis heureuse de la façon dont tout s’est déroulé".

Son palmarès comprend 41 titres WTA en simple, dont quatre en Grand Chelem: l’US Open 2005, 2009 et 2010 et l’Open d’Australie 2011. Elle a aussi remporté 11 titres en double, dont Roland-Garros et Wimbledon en 2003 aux côtés de la Japonaise Ai Sugiyama. Clijsters a été N.1 mondiale en simple à quatre reprises, deux fois en 2003 (11 août-19 octobre et 27 octobre-9 novembre), en 2006 (30 janvier-19 mars) et en 2011 (14 février-20 février). Cette dernière accession sur le trône lui avait valu de devenir la première mère N.1 mondiale, sa première fille Jada étant née en 2008. Elle a aussi été deux fois N.1 mondiale en double (4 août-10 août 2003 et 18 août-7 septembre 2003),dominant ainsi les deux classements WTA pendant quelques semaines.

Sur le même sujet
Plus d'actualité