Bart Swings champion olympique: " Je ne voulais rien lâcher "

Bart Swings a décroché de manière convaincante la médaille d'or de la mass-start de patinage de vitesse samedi aux Jeux Olympiques de Pékin. "Décrocher l'or après tout le travail accompli, c'est vraiment un rêve", a réagi le nouveau champion olympique au National Speed Skating Oval.

Bart Swings
Belga

Quatre ans après sa médaille d’argent ramenée des Jeux de Pyeongchang, Bart Swings est cette fois monté sur la plus haute marche du podium olympique. Le Louvaniste a remporté le départ groupé devant les Sud-Coréens Chung Jae-won et Lee Seung-hoon, qui était tenant du titre. " Je me suis préparé pour le final à trois ou quatre tours de la fin ", raconte Bart Swings. " J’étais encore capable de sprinter, c’est magnifique ".

Le Louvaniste, qui est aussi champion d’Europe de la mass-start, n’a pas eu la partie facile au cours ses seize tours de piste. " Pendant la course, je me suis dit ‘je suis ici pour tout donner’. J’ai fait signe en vain aux autres garçons de prendre le relais. J’ai toujours eu quatre gars derrière moi, mais je ne voulais rien lâcher aujourd’hui ".

Bart Swings offre à la Belgique une seconde médaille d’or aux Jeux d’hiver 74 ans après Micheline Lannoy et Pierre Baugniet, champions olympiques en patinage artistique en 1948 à Saint-Moritz. " J’ai travaillé tellement longtemps pour cela, j’ai tout fait pour ", dit Bart Swings. " Les derniers jours ont été nerveusement éprouvants. À certains moments, je pouvais trouver le calme, mais souvent, je pensais à quel point ça serait beau de décrocher cette médaille ".

Bart Swings

Le drapeau belge flotte sur la glace de Beijing – Belga

" Je veux toujours passer à l’étape suivante "

Bart Swings savait qu’il était en grande forme dès les demi-finales. " Ces demi-finales m’ont donné beaucoup de confiance. Dans les deux derniers tours, j’ai pu facilement gérer la vitesse, et j’ai pris des points dans les sprints intermédiaires alors que je patinais à 80 %. Je n’ai pas souvent éprouvé ce sentiment ".

Après sa médaille d’argent en 2018, Bart Swings avait déclaré que seule la médaille d’or pouvait le satisfaire. " J’ai réalisé que pour le même prix, j’aurais pu ne rien avoir. C’est fou que cela ait fonctionné. Faire part de cette ambition était un pari, mais je suis comme ça dans la vie, je veux toujours passer à l’étape suivante ".

D’habitude terre-à-terre, Bart Swings a été envahi par l’émotion après son triomphe. " J’aurai les larmes aux yeux quand je verrai ma famille et mes amis. Ma petite amie a fait tellement de sacrifices pour moi, j’ai hâte de l’entendre ", conclut le Louvaiste de 31 ans, qui se voit bien participer aux Jeux de Milan et Cortina d’Ampezzo en 2026.

Sur le même sujet
Plus d'actualité