Un juge australien annule l’ordonnance d’expulsion de Djokovic

Le joueur de tennis est autorisé à entrer dans le pays mais il n'est pas pour autant totalement assuré de participer à l'Open d'Australie.

Novak Djokovic le 11 juillet 2021
Novak Djokovic le 11 juillet 2021 @BelgaImage

Le numéro 1 du tennis masculin, le Serbe Novak Djokovic, a été finalement autorisé à entrer en Australie. Le juge a annulé lundi la décision de refuser son visa.

Une intervention prochaine du gouvernement australien?

Cependant, il n’est actuellement pas clair si cela signifie également que Djokovic peut rester en Australie pour jouer l’Open d’Australie. Le gouvernement peut toujours décider d’expulser Djokovic. Le ministre australien des Migrations conserve ce droit, a déclaré l’avocat du gouvernement Christopher Tran. Après tout, la loi australienne sur les migrations donne au ministre le pouvoir d’annuler des visas pour quelque raison que ce soit. Tran n’a pas précisé pour quelles raisons le visa du joueur de tennis pourrait être à nouveau annulé. Si le ministre faisait cela, Djokovic ne serait pas autorisé à entrer dans le pays pendant trois ans.

L’audience sur l’affaire avait commencé peu après 00h30, heure belge. Djokovic séjourne depuis plusieurs jours dans un hôtel de quarantaine à Melbourne. Le numéro 1 mondial serbe s’est vu retirer son visa par les douanes jeudi à son arrivée en Australie en raison de problèmes avec l’exemption médicale qui lui a été accordée pour entrer dans le pays sans certificat de vaccination. La défense de Djokovic a annoncé samedi que le joueur de tennis avait été testé positif au Covid-19 en décembre et avait reçu le feu vert pour se rendre à Melbourne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité