Footgate : Dejan Veljkovic révèle des montages frauduleux avec l’Union belge

L'ancien agent de joueur Dejan Veljkovic s'est exprimé pour la première fois sur le scandale de fraude dans le football belge, dont il est la figure centrale, dans l'émission Pano sur la VRT.

Dejan Veljkovic football repenti scandale fraudes Belgique Diables rouges
©BELGAIMAGE

Le Serbe a notamment révélé avoir mis en place ce qu’il considère des constructions frauduleuses avec l’Union belge de football (RBFA). Le nom de Veljkovic est apparu il y a trois ans dans une des plus  l’une des enquêtes judiciaires les plus médiatisées de notre pays : l’Opération Mains Propres. Il est devenu le mois dernier le premier repenti de l’histoire judiciaire belge après avoir conclu un accord avec le parquet fédéral.

Il s’est engagé à faire des déclarations sincères et complètes sur son rôle dans le dossier de la corruption dans le football belge et sur le rôle de tiers. En contrepartie, il sera condamné à une peine de prison de cinq ans avec sursis, à une amende de 80.000 euros avec sursis et ses biens acquis illégalement, évalués à environ quatre millions d’euros, seront confisqués. Dans l’émission Pano, il a fait des révélations sur les accords qu’il a conclus avec Georges Leekens, Peter Maes, Ivan Leko, Herman Van Holsbeeck et les arbitres Sébastien Delferière en Bart Vertenten, des noms qui sont souvent apparus dans l’enquête ces dernières années.

Leekens incriminé

Veljkovic a notamment donné plus de détails sur Georges Leekens lors de son passage chez les Diables Rouges. En 2010, Leekens est devenu sélectionneur national alors qu’il avait déjà donné son accord pour rejoindre Lokeren. Roger Lambrecht, le président waeslandien, avait alors appelé Veljkovic car il avait déjà fait une avance de 200.000 euros à Leekens, qui refusait de rendre l’argent. Leekens a alors pensé à une manière " créative " de rendre service à Lambrecht en retour en sélectionnant un joueur de Lokeren chez les Diables pour faire grimper sa valeur marchande.

Lors d’un match amical en Slovénie en 2011, Leekens a fait monter au jeu Derrick Tshimanga, qui sera vendu quelques mois plus tard à Genk pour un montant autour des 2 millions d’euros. Veljkovic a également donné des détails sur un accord conclu avec la RBFA. En 2013, Erwin Lemmens est courtisé pour succéder à Philippe Vande Walle comme entraîneur des gardiens des Diables Rouges. Lemmens avait demandé à Veljkovic de l’accompagner aux négociations du contrat dans le bureau de Steven Martens, alors CEO de l’Union belge.

Lors de la réunion entre Martens, Lemmens et Veljkovic, François De Keersmaecker, ancien président de la RBFA, et le directeur financier Tom Borgions, toujours en poste, sont également présents. " Ils ont suggéré qu’Erwin Lemmens fasse une prestation pour la compagnie Beneyug ", a précisé Veljkovic.

Echapper à l’impôt

Beneyug est la société de Veljkovic à Chypre avec laquelle il a fait transiter de l’argent pour échapper aux impôts dans de nombreuses autres affaires. " Beneyug facturait l’Union belge mais cet argent n’était évidemment pas destiné à Beneyug, mais à Erwin Lemmens ", a ajouté Veljkovic.

Cette année-là, l’agent a déclaré avoir versé à Lemmens un peu moins de 60.000 euros en argent noir. Les enquêteurs sont en effet en possession d’une facture de 52.808 euros, payée par la RBFA à Beneyug. L’accord porte les signatures de De Keersmaecker et Steven Martens.

Plus d'actualité