Yannick Agnel, accusé de viol, "reconnaît la matérialité des faits"

L’ancien nageur français estime par ailleurs qu’il «n’avait pas le sentiment qu’il y avait contrainte», et donc de viol.

Yannick Agnel à Marseille
Yannick Agnel le 9 mai 2019 à Marseille @BelgaImage

Ce lundi 13 décembre 2021, le double champion olympique Yannick Agnel, poursuivi pour viol et agression sexuelle sur mineure, «reconnaît la matérialité des faits qui lui sont reprochés», a déclaré la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. «Il précise que pour lui il n’avait pas le sentiment qu’il y avait contrainte», a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse. «Pour les faits de viols, il a un problème de souvenir sur les faits».

Une plainte déposée par la fille de son ancien entraîneur

Comme le confirme le parquet de Mulhouse, les faits reprochés à l’ancien nageur français remonteraient à «à peu près 2016». Yannick Agnel est alors au Mulhouse Olympic Natation (MON) pour suivre son entraîneur de l’époque, Lionel Horter. À l’époque, il a 24 ans et rencontre une des filles de ce dernier, âgée de 13 ans. C’est elle qui a déposé plainte l’été dernier par rapport à ce qu’il s’est passé à l’époque.

Ce samedi, le parquet de Mulhouse a placé Yannick Agnel sous contrôle judiciaire pour «viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans». Le juge des libertés et de la détention ne l’a cependant pas placé en détention provisoire. L’ancien sportif est parti ce jour-là sans faire de déclarations. La fille de Lionel Horter, victime présumée, a été entendue par la police. «Plusieurs agressions sexuelles se sont produites à Mulhouse et à l’étranger. La différence d’âge peut valoir contrainte d’un point de vue judiciaire. Il existe une différence d’âge importante entre les 13 ans et les 24 ans de Yannick Agnel», a déclaré la procureure. «Il n’a pas reconnu tout de suite les faits, les éléments au dossier étaient importants. La connaissance des éléments dans le dossier ont fait qu’il a fini les reconnaître», a conclu le parquet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité