Qui représente la relève chez les Diables Rouges?

Plusieurs noms commencent à s'imposer, dont certains qui jouent ce mardi soir lors du match contre le Pays de Galles.

Diables Rouges à Tubize
Entraînement des Diables Rouges à Tubize le 11 novembre 2021, notamment avec Charles De Ketelaere @BelgaImage

Ce mardi 16 novembre, l’équipe de football belge joue son dernier match de qualification pour la Coupe du monde 2022. Un duel sans stress face au Pays de Galles puisque la Belgique a déjà gagné son ticket pour la Qatar grâce à sa victoire face à l’Estonie. Mais l’enjeu est ailleurs. Car les regards se tournent déjà vers les jeunes footballeurs, ceux qui sont appelés à devenir avec un peu de chance la prochaine génération dorée belge. En amont de la rencontre, Axel Witsel espérait d’ailleurs que Roberto Martínez profite de cette occasion pour «donner leur opportunité» à ces nouveaux-venus. Un souhait manifestement exhaussé puisque plusieurs d’entre eux ont été choisis par le sélectionneur pour jouer à Cardiff.

De Ketelaere et Theate au front

En attaque, c’est Charles De Ketelaere, 20 ans, qui se trouve en lieu et place d’Eden Hazard (absent ce mardi). Ce Brugeois n’a jusqu’ici évolué que dans le club de sa ville natale et est entré en équipe nationale l’année passée. Parmi ses faits d’armes, on compte ses stats impressionnantes face au PSG le 15 septembre dernier, avec 100 % de dribbles réussis et 88,8 % de passes réussies. Le 10 octobre, il marque son premier but en sélection avec les Diables rouges face au redoutable Gianluigi Donnarumma, le même gardien qui a permis en bonne partie à l’Italie de s’imposer à l’Euro. Son jeu collectif fait des merveilles et sa discrétion est trompeuse car il s’avère très malléable. En 2020, il a même remporté le trophée de l’Espoir de l’année au Gala du sport belge.

Un autre nouveau joueur a été choisi en défense pour figurer aux côtés de Timothy Castagne: Arthur Theate. Contrairement à Charles De Ketelaere, ce Liégeois de 21 ans est passé par différents clubs: Eupen, Genk et le Standard durant son parcours junior, puis Ostende et aujourd’hui Bologne. Le match de ce mardi représente pour lui une grande première en sélection belge. L’occasion pour lui de faire ses armes.

Sur le banc mais pas moins ambitieux

Parmi les remplaçants, deux autres noms attirent également l’attention. Le premier est celui d’Alexis Saelemaekers, un Bruxellois de 22 ans. Après un long passage à Anderlecht, c’est désormais à l’AC Milan qu’il évolue en milieu droit. Comme De Ketelaere, il a fait son entrée en sélection nationale l’année dernière, en l’occurrence lors d’un match contre la Côte d’Ivoire où il s’est distingué avec une passe décisive. Le 5 septembre dernier, il marque son premier but en tant que Diable Rouge contre les Tchèques et en Italie, il est l’un des joueurs les plus souvent présents sur le terrain. Si les commentateurs sportifs remarquent le fait qu’il ne fait que peu de passes décisives, il se distingue par un grand nombre de tacles et de pressions. Un homme de l’ombre en somme, ce qui n’empêche pas quelques percées remarquables. C’était justement le cas lors du match contre l’Inter Milan il y a une semaine où son tir, fini contre le poteau, a failli faire de lui le héros de la rencontre.

L’autre nom, c’est celui d’Albert Sambi Lokonga. Formé entre Verviers et Anderlecht, il vient tout juste de quitter son berceau bruxellois pour partir pour le prestigieux club d’Arsenal, en milieu de terrain. Ses débuts en sélection belge remontent à pas plus tard qu’au début de cette année et pour l’instant, il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu. Interrogé par la RTBF sur la suite chez les Diables Rouges, il déclare que «les gens se posent des questions sur la relève après l’actuelle génération dorée, mais ça ne doit pas nous faire peur. Au contraire, ce sera peut-être plus facile pour nous de constituer une bonne surprise. On répondra sur le terrain. Il y a du talent chez les jeunes belges. On doit avoir confiance en nous et aller à la guerre».

Doku & Co.

D’autres figures ne sont pas présentes ce mardi soir et pourtant, elles aussi incarneront probablement cette relève tant attendue. Parmi elles, l’ailier droit Jérémy Doku. À peine âgé de 19 ans et venu de la région d’Anvers, il s’est surtout épanoui à Anderlecht avant de rejoindre le Stade rennais en 2020. Ses performances avec le ballon rond lui ont permis d’être parmi les dix joueurs nommés au Trophée Kopa, autrement dit le Ballon d’Or des moins de 21 ans.

Au sein des Diables Rouges, on trouve aussi de jeunes recrues comme Dodi Lukebakio (Hertha Berlin et Wolfsburg, ailier droit, 24 ans), Sebastiaan Bornauw (Wolfsburg, défenseur central, 22 ans) et Zinho Vanheusden (Inter Milan, défenseur central, 22 ans). Enfin, du côté de l’équipe de Belgique espoirs, les talents sont également nombreux à espérer faire carrière dans la sélection de Roberto Martínez. C’est par exemple le cas du Limbourgeois Maarten Vandevoordt (Genk, gardien, 19 ans) ou du Bruxellois Eliot Matazo (AS Monaco, milieu de terrain, 19 ans).

Sur le même sujet
Plus d'actualité