Valentino Rossi : son incroyable carrière en cinq dates

Le pilote italien tire sa révérence après 26 saisons sur deux roues. Il a marqué l'histoire du MotoGP.

Valentino Rossi
Belga

Valentino Rossi est celui qui a fait connaître le MotoGP au grand-public. Né le 16 février 1979 à Urbino, dans la région des Marches en Italie, il a suivi les pas de son père, Graziano, lui-même pilote en grands prix, pour devenir un des sportifs les plus populaires du monde. Voici le résumé de sa longue carrière.

31 mars 1996 : la première course

Il y a vingt-cinq ans, en Malaisie, Valentino Rossi prenait part à son premier grand prix en catégorie 125 cc. Il terminera sixième de la course, mais dès son onzième départ, le voilà au sommet du podium. Cette première victoire d’une très longue série a lieu à Brno, en République Tchèque.

En 1997, il est pour la première fois champion du monde de moto 125 cc. En deux saisons, il remportera 12 victoires, fera 15 podiums et 5 pole position.

Valentino Rossi

Belga

1998-1999 : passage en 250 cc

Valentino Rossi monte de grade en rejoignant la catégorie 250 cc. Il termine 2e du championnat du monde 1998 avant de s’octroyer le titre un an plus tard. Son palmarès en deux saisons de 250 cc : 14 victoires (sur 30 courses), 21 podiums et un titre.

2000 -2009: le roi du MotoGP

En 2000, il rejoint la catégorie reine des motos 500cc en signant chez Honda. Il termine vice-champion du monde cette première année avant de s’octroyer le titre cinq années consécutives, de 2001 à 2005 (trois avec Honda et deux avec Yamaha).

Entre-temps, la catégorie reine a été rebaptisée MotoGP – les avancées technologiques font grossir les moteurs des motos qui dépassent dès lors allègrement les 500 cc. Le MotoGP devient une sorte de F1 des motos. Il remporte la toute première course de MotoGP à Suzuka, au Japon, en 2002.

Fresque Valentino Rossi

Belga

Valentino Rossi devient le roi incontesté du MotoGP alors que ce sport se professionnalise et attire les flashs des caméras. Les statistiques de l’Italien sont sans appel : avec 49%, il détient le plus grand taux de réussite de l’histoire. Mais en 2006, il tombe de son piédestal en termine deuxième du championnat du monde derrière Nicky Hayden. Puis, 3e en 2007.

C’est alors que Valentino Rossi fait preuve de sursaut d’orgueil. En 2008 et 2009, il est de nouveau au sommet de la hiérarchie. Il s’agira de ses derniers titres de champion du monde de MotoGP. En 2009, au grand prix des Pays-Bas, il remporte sa 100ème course (sur 217). C’est le deuxième pilote de l’histoire avec son compatriote Giacomo Agostini à dépasser les cent succès en carrière.

2017 : dernière victoire en grand-prix

Les années suivantes sont difficiles. Il vit une période noire dans l’écurie Ducati (2010-2012). Le 23 octobre 2011, il perd son ami Marco Simoncelli qui se tue lors d’une grave chute provoquant un accident dans lequel lui-même est entraîné – mais duquel il sortira indemne.

En 2013, en revenant chez Yamaha, il retrouve ses sensations. Il sera trois fois 2e du championnat du monde de 2014 à 2016 et remportera 8 grands prix. En 2017, il signera sa dernière victoire en grand prix, à l’âge de 38 ans, sur un de ses circuits fétiches à Assen aux Pays-Bas.

Valentino Rossi

Belga

12 novembre 2021 : la dernière course

A 42 ans, Valentino Rossi se retire lors du circuit de Valence. Après 26 saisons en championnat du monde, 115 victoires dont 89 dans la catégorie reine et 9 titres de champion du monde. Il est l’un des pilotes les plus capés et a marqué le sport moto comme personne. Clairement, il y aura un avant et un après Valentino Rossi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité