Diables rouges: " Cinq qualifications de suite, c’est spécial "

Yannick Carrasco et Christian Benteke, buteurs samedi contre l'Estonie, étaient ravis de la qualification des Diables Rouges au Mondial 2022.

Les Diables rouges sont qualifiés pour le Mondial 2022
Belga

Carrasco a inscrit le deuxième but d’une frappe du gauche des 20 mètres qui a conclu sa course dans la lucarne. « C’était en effet un beau but. L’un des cinq plus beaux de ma carrière », a confié l’ailier de l’Atlético Madrid. « Il y a deux semaines, j’en avais aussi mis un beau avec l’Atlético. C’est le deuxième de suite. Cela fait du bien. Je joue avec confiance et suis physiquement au top, c’est pourquoi je tire au but en ce moment. »

« Cette qualification était très importante pour nous », a poursuivi Carrasco. « Nous sommes à nouveau qualifiés pour un grand tournoi. Nous avons gagné aujourd’hui devant notre public et avons pu faire la fête avec les supporters. Après la Ligue des Nations, c’était un moment plus difficile. Mais aujourd’hui, les supporters nous ont poussés. C’était une belle soirée. »

« Cette qualification est quelque chose de grandiose pour notre pays », confirmait Benteke. « Nous nous qualifions pour la cinquième fois de suite à un grand tournoi. Ce n’est pas rien. Tu ne peux pas sous-estimer cette qualification. »

Eden Hazard « toujours important »

Titularisé, Benteke a marqué un but et délivré un assist. « J’essaie toujours de montrer le plus possible lorsque je reçois du temps de jeu », a expliqué l’attaquant. « Cela a réussi aujourd’hui. C’est au coach de décider si je dois jouer plus. Je me concentre sur mes prestations. Je me préoccupe d’être toujours prêt. Je joue encore en Premier League, la meilleure compétition au monde. Chaque semaine, je rencontre les meilleures équipes d’Europe. Je suis fier de jouer depuis si longtemps dans cette compétition et je veux continuer à le faire. »

Benteke a été interrogé sur le jeu d’Eden Hazard. « Le jeu d’Eden a un peu changé avec les blessures ces dernières années », a expliqué l’attaquant. « Il essaie d’éviter les contacts, c’est logique, mais il le fait de manière intelligente. S’il doit jouer plus simplement, il le fait. Ce n’est pas parce qu’il ne dribble pas cinq ou six joueurs qu’il n’est plus important pour nous. » Un avis partagé par Carrasco. « Il a bien gardé le ballon, ce qui nous permettait de nous connecter. Eden est toujours un joueur important pour nous. Et il le sera aussi durant les prochains grands tournois. »

Place à la préparation du Mondial 2022

Avec la qualification en poche, le coach fédéral Roberto Martinez peut penser à la préparation pour le Mondial au Qatar (21 novembre-18 décembre). « Nous allons d’abord essayer de gagner au pays de Galles mardi », a précisé Martinez. « Notre ‘standing’ l’exige. Seulement les joueurs en top forme se déplaceront au pays de Galles. Thibaut Courtois retournera probablement à Madrid. Il n’a pu s’entraîner qu’une fois avant l’Estonie. Il n’est pas blessé, mais nous sommes prudents. Je pense que tout le monde pourra faire le déplacement, mais je ne peux pas encore le confirmer. Je ne connais pas encore la situation individuelle de chaque joueur. »

Martinez organisera un rassemblement en mars. Il y aura aussi des matchs de Ligue des Nations en juin et septembre. « En mars, seuls les joueurs avec moins de 50 ‘caps’ viendront », a rappelé le sélectionneur. « Il restera encore six matchs de Ligue des Nations, quatre en juin et deux en septembre. Ce sera la préparation parfaite pour le Mondial. Les places seront à nouveau chères. Il y a beaucoup de concurrences dans l’équipe, mais il reste encore beaucoup de matchs. Des jeunes comme Charles De Ketelaere et le revenant Dries Mertens sont montés au jeu aujourd’hui. Ce seront des choix difficiles pour moi, mais tout le monde recevra sa chance. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité