Vous êtes fatigués ? Attention à la surconsommation des boissons énergisantes

Avec l'accumulation de la fatigue, un petit coup de boost est parfois nécessaire au cours de la journée. Mais attention aux boissons énergisantes.

Vous êtes fatigués ? Attention à la surconsommation des boissons énergisantes
©belgaimage

Le marché des boissons énergisantes a le vent dans le dos depuis plusieurs années. En France, ce segment de marché augmente de 7% annuellement. Pourtant, ces boissons comportent des risques. La cause ? La caféine. « Elle est le principal ingrédient actif des boissons énergisantes. Elle est souvent combinée à d'autres ingrédients (supposés stimulants) tels que la taurine, la D-glucuronolactone, des vitamines B et à des extraits de plantes (guarana, yerba mate, et ginseng). Les effets secondaires et la toxicité de ces boissons sont principalement dus à l'augmentation du risque de surconsommation de caféine », remarque le centre antipoisons.

Or, la caféine par ingestion à trop grande dose peut causer des effets particulièrement dérangeants. Face à une intoxication à la caféine, des nausées, vomissements, maux de tête, palpitations, agitation, anxiété ou tremblements peuvent survenir. Dans des cas les plus graves, des hallucinations ou des convulsions sont également des symptômes possibles. « Des études récentes réalisées en mesurant la variabilité de la fréquence cardiaque ont montré que l’ingestion d’une seule canette (355 mL) de boisson énergisante sucrée fait augmenter la charge de travail du cœur (augmentation de la pression artérielle, du rythme cardiaque, du débit cardiaque », remarque le Dr Martin Juneau, cardiologue à Montréal.

À consommer avec modération

Le centre antipoisons se veut néanmoins rassurant : « Les symptômes disparaissent souvent spontanément. Une hospitalisation est rarement nécessaire. »

Pour un adulte en bonne santé, la consommation de 400 mg de caféine par jour est considérée comme étant sans risque. Pour bien comprendre, une canette de 250 ml de boisson énergisante contient en moyenne 80 mg de caféine. Cela signifie qu'au-delà de cinq cannettes, la consommation peut devenir à risque. En plus de cette simple ingestion, faut-il encore intégrer les autres boissons contenant elles aussi de la caféine. C'est le cas par exemple du café qui comprend 80 mg pour une tasse de 125 ml. C'est également la quantité de caféine que l'on retrouve dans une cannette de Coca de 330 ml.

Si une boisson énergisante peut, dans les limites du raisonnable, donner un petit coup de boost, il est vivement déconseillé de la mélanger avec de l'alcool. « Des études ont montré que la consommation de boissons énergisantes en association avec de l'alcool réduit la perception des effets de l'alcool sur l’organisme. Autrement dit, la personne qui mélange de l'alcool avec des boissons énergisantes sera moins susceptible de percevoir les symptômes d’une intoxication à l'alcool. Cela augmente le risque d’alcoolisme et de lésions liées à l'alcool (comportements à risque, accidents…) », remarque encore le centre antipoisons qui n'est  toutefois que peu sollicité à ce sujet.

L'an dernier, il a reçu 35 appels à ce sujet dont 17 enfants. La tendance est toutefois à la hausse. En 2018, il recevait 23 appels dont 12 concernaient des enfants.

Sur le même sujet
Plus d'actualité