Hypermobilité : souffrez-vous aussi de ce trouble, comme Billie Eilish ?

Une personne sur dix, voire une personne sur cinq, serait atteinte de cette pathologie qui touche les articulations.

Hypermobilité: quel est ce trouble dont souffre Billie Eilish?
Billie Eilish © Belga Image

Dans une interview accordée au magazine Vogue US, Billie Eilish est revenue sur un trouble dont elle souffre depuis ses 13 ans : « J'ai traversé l'adolescence en détestant tout, y compris moi-même. Ça venait en grande partie de la colère que j'éprouvais à l'égard de mon corps. La douleur qu'il me causait me rendait folle, j'ai perdu tellement à cause de ça », raconte-t-elle. La chanteuse âgée de 21 ans souffre d’hypermobilité, également appelé « syndrome d’hypermobilité articulaire ». Mais de quoi s’agit-il exactement ?

L’hypermobilité articulaire est un trouble qui, comme son nom l’indique, concerne les articulations. Les articulations des personnes qui en souffrent bougent plus que la normale : «On dit souvent des personnes souffrant d'hypermobilité qu'elles ont des doubles jointures. Cela se produit lorsque les tissus qui maintiennent les articulations, notamment les ligaments et les capsules articulaires, sont trop relâchés. Cela peut être dû à des muscles trop faibles à ces endroits, ce qui résulte d'un manque de collagène», indique le physiothérapeute Sammy Margo au média britannique The Independent

La pathologie touche généralement les épaules, les genoux, les doigts ou encore les coudes et peut être asymptomatique : « C’est le cas pour les contorsionnistes ou les gymnastes hyperlaxes, pour lesquels cette hypermobilité représentera un avantage, en quelque sorte », explique le Dr. Laurent Grange, médecin rhumatologue au CHU Grenoble Alpes, interrogé par Doctissimo.

A lire aussi : Billie Eilish : La fille au dessus de tout

Pour d’autres, par contre, le trouble est synonyme de douleurs chroniques très douloureuses, comme Billie Eiliesh. L’hypermobilité articulaire peut également faciliter les luxations, les fractures, les blessures et les microtromatismes. La maladie, responsable de troubles musculo-squelettiques, peut être locale ou généralisée.

Un trouble fréquent mais souvent mal diagnostiqué

Une personne sur dix, voire une personne sur cinq, serait atteinte de ce trouble qui est le plus souvent constaté chez les femmes, les enfants et les personnes ayant des origines asiatiques ou afro-caribéennes : « Cela peut être lié à votre histoire familiale, à la forme de vos os ou, dans certains cas, à une situation génétique rare », renseigne le physiothérapeute Sammy Margo.

A lire aussi : Billie Eilish au Sportpaleis: ce qui se déroule sous nos yeux est unique

Les personnes souffrant d’hypermobilité sont très souvent mal diagnostiquées, comme ce fut le cas pour Billie Eilish. En effet, le nombre de symptômes rend généralement le diagnostic difficile. Et il n’existe pas de traitement pour soigner cette pathologie : « Ce sont plutôt des traitements pour pallier la douleur et améliorer la qualité de vie du patient, comme de la kinésithérapie, de la physiothérapie », ajoute le rhumatologue interrogé par Doctissimo.

Pour mieux supporter la maladie, il est recommandé de travailler sa posture, de porter des chaussures assurant un bon maintient et d’éviter au maximum les mouvements brusques ou trop amples.

Sur le même sujet
Plus d'actualité