Pourquoi sommes-nous plus sensibles au froid en vieillissant ?

Devient-on plus frileux avec l’âge ? Selon les experts, la réponse est oui, les personnes âgées sont en moyenne plus frileuses que les autres. Leur système de thermorégulation perd en efficacité, ce qui complique l’adaptation du corps aux températures plus extrêmes.

Devient-on plus frileux avec l'âge?
© Adobe Stock

Plusieurs phénomènes physiologiques et comportementaux peuvent expliquer la sensibilité des personnes âgées aux températures plus fraiches. La vasoconstriction, qui permet de maintenir l’afflux de sang vers les organes vitaux en cas de froid, en est l’une des causes. Ce processus, qui s’atténue avec l’âge, altère la thermorégulation de nos aînés.

Ensuite, avec l’âge, le métabolisme tourne au ralenti. La production de chaleur a donc tendance à diminuer. Certaines maladies (comme les troubles cardiovasculaires et l’hypothyroïdie) impactent fortement le métabolisme et perturbent le processus de régulation thermique du corps. Ceci a pour conséquence une diminution de la température corporelle, qui peut descendre jusqu’à 36 degrés chez les seniors.

A lire aussi : Crise de l’énergie : 19°C, est-ce vraiment la température idéale pour tout le monde ?

Un autre facteur qui entre en jeu dans la frilosité de nos aînés est la perte de la masse musculaire et la perte de poids. La peau devient aussi plus fine et moins élastique avec le temps qui passe. Or, la masse musculaire et la couche de graisse qui se trouve sur la peau constituent en temps normal des isolants thermiques naturels contre le froid.

Le manque d’activité et la mobilité réduite de la plupart des personnes âgées peuvent également expliquer le fait qu’elles sont plus sensibles au froid que les autres. En effet, le fait de rester assis toute la journée n'aide pas le corps à produire de la chaleur.

A lire aussi : Pourquoi avez-vous froid malgré les 20°C affichés sur votre thermostat ?

Lorsqu’on vieillit, notre organisme rencontre donc des difficultés à s’adapter aux changements de température. Selon Europe Assistance, la température idéale de chauffage pour les personnes âgées se situe aux alentours de 22°C pour les pièces à vivre en journée, et de 19°C la nuit. Pour se prémunir du froid, une alimentation équilibrée, une température de chauffage convenable, le port de vêtements chauds et la pratique d’une activité physique, même légère, sont la clé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité