Covid-19 : vous n'avez toujours pas retrouvé l'odorat après plus de six mois ? Voici pourquoi

Pour certains, le Covid est loin d'être un mauvais souvenir. Toujours sans odorat après plusieurs mois, ils ne savent que faire. Mais la science progresse.

Covid-19 : vous n'avez toujours pas retrouvé l'odorat après plus de six mois ? Voici pourquoi
©Belgaimage

La crise du Covid-19 semble loin. Mais pour certains, des symptômes persistent. C'est le cas notamment pour 5% des malades ayant perdu l'odorat. Après six mois et parfois de longues rééducations, le plaisir des odeurs n'est toujours pas revenu. Pour comprendre ce phénomène, des chercheurs se sont arrêtés un instant devant ces fosses nasales barbouillées.

Ils ont alors étudié les cellules présentes dans le nez des personnes toujours souffrantes. Une forte présence de cellules immunitaires et l'absence du virus lui-même ouvrent des pistes de réflexion. Trois types de cellules participent à un bon odorat. Ce sont elles qui détectent les odeurs pour les transmettre au cerveau. Ce sont ces cellules qui sont touchées dans le cas des symptômes persistants. "Le tissu olfactif des patients souffrant d'une perte d'odorat de type Covid long contenait des cellules immunitaires uniques produisant des signaux inflammatoires", explique l'un des docteur en charge de cette cherche.

Un traitement pour bientôt ? 

En plus, les chercheurs remarquent une anomalie concernant la présence basse ou haute de cellules immunitaires. «Il semble qu'il existe une réponse immunitaire locale non résolue, qui affecte les délicates cellules olfactives », et cette réponse fonctionnerait comme une maladie auto-immune qui se retourne contre soi-même.

Durant ces expertises, il a également été constaté chez la grande majorité des patients que malgré la perte effective d'odorat, ils avaient conservé intacte une petite partie de leurs cellules olfactives. Cette découverte laisse présager un retour progressif de l'odorat.

Les soins à apporter pourraient prendre la forme d'applications locales permettant de rétablir l'environnement propice aux cellules immunitaires. Cela pourrait restaurer le sens perdu mais également prévenir son altération.

Sur le même sujet
Plus d'actualité