«Évitez les bisous et gardez vos distances» : les recommandations de Steven Van Gucht à l’approche des fêtes

Les hôpitaux du pays sont sous pression en raison d’une triple épidémie. Il faudra être prudent lors des fêtes de fin d’année.

Illustration d'un repas de Noël
Repas de Noël @BelgaImage

Si les restrictions ne sont plus à l’ordre du jour, la prudence reste de mise concernant la situation sanitaire à l’approche des fêtes de Noël et Nouvel An. De nombreux hôpitaux, aux quatre coins du pays, sont en effet saturés. “Nous avons un triple problème, pointe le virologue Steven Van Gucht auprès de nos confrères de Het Laatste Nieuws. Il y a beaucoup de cas Covid, le virus de la grippe est en hausse et il y a aussi encore beaucoup de VRS.” Si certains hôpitaux sont sous pression, la situation reste gérable, estime l’expert. “Il y a plus de monde que d’habitude, mais ce n’est pas si exceptionnel que cela pour la saison.”

Concernant le coronavirus, nous voyons déjà les premiers signes d’un ralentissement. […] Il s’agit donc déjà d’une bonne nouvelle et nous espérons qu’il en sera de même pour le VRS. Mais le virus de la grippe devrait continuer à augmenter dans les semaines à venir”, précise encore Steven Van Gucht.

À lire aussi : Comment minimiser le prix du repas de Noël?

Alors pour éviter la flambée de nouvelles contaminations durant les fêtes de fin d’année, quelques gestes de prudence sont à respecter, surtout avec les personnes fragiles comme les grands-parents, les arrière-grands-parents ou toute personne souffrant d’une maladie chronique. “Pensez à une bonne ventilation, en ouvrant les fenêtres et les portes, ajoute Steven Van Gucht. Si vous avez des symptômes, aussi légers soient-ils, il est important de le dire. Si nécessaire, portez un masque si vous vous approchez de personnes à la santé fragile. Évitez également les bisous et gardez vos distances.”

Sur le même sujet
Plus d'actualité