Lève-tôt ou couche-tard : qui sont les plus intelligents ?

L’avenir appartient-il réellement à ceux qui se lèvent tôt ? La science s’est penchée sur la question.

Les lève-tôt sont-ils plus intelligents que les couche-tard?
© Pexels

De nombreuses croyances populaires attribuent des caractéristiques aux personnes en fonction de leur préférence d’heure de coucher et de lever. Les vertus du coucher tôt nous sont vendues comme le remède à de nombreux maux, comme le manque de productivité par exemple. Ainsi, sur TikTok, le hashtag « miracle morning » montrant les habitudes des lève-tôt comptabilise des millions de vues.

L’avenir appartient-il réellement à ceux qui se lèvent tôt ? L’heure à laquelle nous nous levons a-t-elle un lien avec notre intelligence ? Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’Ottawa, et publiée dans le Current Research in Behavioral Sciences, s’est penchée sur la question.

@isaboulaaaa Miracle morning ✨ je reviens vers vous dans 30 jours pour voir les résultats #developpementpersonnel #santementale #miraclemorningchallenge #pourtoi ♬ Pieces - Danilo Stankovic

Léger avantage pour les lève-tôt

Pour mener leur étude, les chercheurs canadiens ont fait appel à 61 personnes qui ont porté un moniteur d’activité pendant 10 jours dans le but d’évaluer leur heure de coucher, de lever et leur temps de sommeil total. A la fin de l’étude, ce sont leurs capacités cognitives (le raisonnement, la résolution de problèmes, la planification, l’attention et la mémoire) qui ont été testées.

A lire aussi : Les nombreux bénéfices qu’il y a à dormir nu

Les résultats montrent une corrélation entre les capacités cognitives et le chronotype (le fait de préférer être actif au petit matin ou tard le soir). Et il semblerait que les lève-tôt aient un léger avantage sur les couche-tard.  En effet, ceux qui préfèrent se lever tôt auraient un rythme circadien (horloge interne) plus régulier que les personnes qui sont plutôt actives après le coucher du soleil. « Le rythme circadien est généré par l'horloge maîtresse dans le cerveau, une zone de 50 000 cellules près de l'hypothalamus [le centre de contrôle hormonal du cerveau] », explique le Dr. Kat Lederle. La stabilité du rythme circadien stimulerait l’intelligence, selon l’étude.

Ensuite, les lève-tôt seraient dotés d’une capacité verbale plus élevée, ce qui en fait de meilleurs communicateurs. Une qualité bien souvent associée à un travail efficace et à des relations personnelles de qualité.

Nuances

Le Dr. Lederle précise toutefois que l’étude ne prétend pas qu’un « type » de dormeur est plus intelligent qu’un autre : « Aussi, parler de ‘deux types’ de dormeur est incorrect.  Le chronotype et la préférence circadienne doivent être considérés comme un continuum dont seules quelques personnes se situent aux extrémités », explique-t-il à Stylist.

De plus, la manière dont sont organisées nos sociétés donne un réel avantage à ceux qui préfèrent se lever tôt. Le spécialiste du sommeil rappelle que les deux chronotypes « ont des avantages et des inconvénients, qui étaient utiles à nos ancêtres » et que « la société devrait être moins rigide et permettre aux individus de dormir et d'être actifs en fonction de leurs besoins ».

A lire aussi : "Prescrire des cures de sommeil pourrait devenir une thérapie en soi extrêmement puissante"

Sur le même sujet
Plus d'actualité