Variole du singe: l’épidémie est à l’arrêt en Belgique

Sciensano fait état d'une accalmie marquée de l'épidémie de la variole du singe au vu des derniers chiffres qui sont très encourageants.

Variole du singe
Des virus de la variole du singe (en vert) à la surface de cellules infectées (en orange), le 26 juillet 2022 à Fort Detrick (Maryland) ©BelgaImage

Au cours de la semaine dernière, aucune nouvelle infection par le virus de la variole du singe n’a été enregistrée en Belgique. Cela ressort du dernier état des lieux épidémiologique de l’institut de santé Sciensano. Au cours des semaines précédentes, il n’y avait pratiquement pas eu d’augmentation du nombre de nouveaux cas.

Presque plus de cas mais des contaminations dans la sphère privée

Le compteur reste donc à 785 infections. Dans le détail, on dénombre actuellement un total de 410 cas en Flandre (52%), 282 cas à Bruxelles (36%) et 93 cas en Wallonie (12%). Dans les cas dont le sexe est connu, il y a 774 hommes, cinq femmes et trois personnes qui s’identifient différemment. L’âge de la grande majorité d’entre eux se situe entre 15 et 71 ans. Deux cas ont été signalés chez des moins de 16 ans : un enfant de moins de trois ans et un enfant de plus de douze ans.

À lire: Variole du singe: les symptômes à surveiller

Sciensano réitère que sur la base des données actuelles, le virus semble être principalement transmis par contact sexuel. Alors qu’au début l’infection était principalement signalée par contact sexuel lors d’événements majeurs, c’est désormais le cas pour les contacts sexuels dans la sphère privée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité