Début de la campagne de vaccination anti-Covid avec de nouveaux sérums

La Belgique commence ce 12 septembre 2022 sa nouvelle campagne de vaccination avec de nombreux rendez-vous déjà programmés.

Vaccins Pfizer et Moderna
Une fiole de vaccin Moderna et une autre de vaccin Pfizer, à Jérusalem-Est le 10 août 2021 @BelgaImage

C’est le retour de la piqûre: la nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19, à l’aide de sérums adaptés, débute ce lundi tant en Wallonie qu’en Flandre et à Bruxelles.

Déjà plus de 111.000 rendez-vous pris en Wallonie

Cette nouvelle campagne de (re)vaccination s’adresse en priorité aux personnes plus susceptibles de développer une forme grave du Covid-19, c’est-à-dire celles qui sont immunodéprimées, âgées de 65 ans et plus, les professionnels de la santé et les 50-64 ans. "Une attention particulière est également accordée aux femmes enceintes", précise le cabinet de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale. Pour cette campagne automnale, ce sont de nouveaux vaccins, adaptés au variant Omicron, qui seront injectés. Disponibles dès lundi dans les centres de vaccination, ils seront livrés dans le courant de la semaine aux pharmacies partenaires et disponibles pour les médecins généralistes, signale la ministre wallonne.

En Wallonie, un peu plus de 111.000 rendez-vous ont été pris pour une injection, selon le cabinet de Mme Morreale. Vingt-deux centres de vaccination rouvrent leurs portes dès lundi en Wallonie et environ 80 au nord du pays. À Bruxelles, des équipes mobiles sont également déployées, au côté de quatre centres de vaccination. À partir du 19 septembre, près de 200 pharmacies participantes en Wallonie s’ajouteront à l’offre. Plus de 700.000 invitations ont été envoyées à tous les Wallons de plus de 65 ans remplissant les conditions de revaccination. Le personnel soignant sera, lui, pris en charge par les hôpitaux tandis que les maisons de repos, structures résidentielles de santé mentale et pour personnes en situation de handicap vaccineront directement leurs résidents. Dans un second temps, les personnes de 50 à 64 ans seront également invitées à se faire vacciner.

Pour les personnes qui n’ont pas reçu d’invitation à se faire piquer ainsi que celles qui souhaitent une nouvelle injection sans faire partie du public prioritaire, soit grosso modo les 18-49 ans, la possibilité est offerte en Wallonie via la plateforme Qvax. En cas de plages disponibles, les personnes inscrites pourront être appelées. Le dispositif wallon doit permettre de vacciner environ 184.000 personnes par semaine.

Sur le même sujet
Plus d'actualité