Vers une campagne de rappel anti-Covid annuelle aux Etats-Unis

Les Etats-Unis s'inspirent du modèle de la vaccination contre la grippe pour tenter d'élaborer une stratégie sanitaire contre le Covid-19.

vaccin anti covid prêt à être injecté
© BelgaImage

Sauf en cas d’évolution trop rapide du virus, les autorités sanitaires américaines ont déclaré mardi souhaiter ne mener à l’avenir qu’une seule campagne de rappel anti-Covid par an, sur le modèle de la vaccination contre la grippe.

Les Etats-Unis ont autorisé la semaine dernière la nouvelle version des vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et de Moderna visant le variant Omicron, et plus spécifiquement les lignages BA.4 et BA.5 actuellement en circulation dans le pays. Les doses ont déjà commencé à être distribuées, afin que la vaste campagne de rappel planifiée par le gouvernement pour contenir une éventuelle nouvelle vague cet hiver puisse commencer dès cette semaine.

Sauf si un variant " très différent " émerge soudainement, " nous allons probablement nous diriger vers une cadence de vaccination similaire à celle de la vaccination annuelle contre la grippe, avec des doses de rappel anti-Covid actualisées pour coller à la dernière souche en circulation ", a déclaré lors d’une conférence de presse le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche.

Plus fréquemment pour les populations fragiles

Cette perspective pourrait aider à ce que les rappels soient mieux acceptés, alors que seulement la moitié des personnes éligibles ont fait leur première dose de rappel aux Etats-Unis. Toutefois, les populations fragiles, par exemple les personnes âgées ou immunodéprimées, pourraient avoir besoin de rappels plus fréquents, a précisé M. Fauci.

Les Américains sont encouragés à réaliser leur vaccin contre la grippe en même temps.

" Je pense vraiment que c’est la raison pour laquelle Dieu nous a donné deux bras, un pour le vaccin anti-grippe, et un pour le vaccin anti-Covid ", a déclaré Ashish Jha, qui coordonne l’action de l’exécutif américain contre le coronavirus. " Nous nous attendons à ce que des millions de personnes reçoivent leur injection ce mois-ci ", a-t-il ajouté.

Selon le ministre de la Santé Xavier Becerra, plus de 90% des Américains vivront à moins de 8 kilomètres d’un lieu de vaccination d’ici la fin de la semaine.

Le rappel ciblant Omicron de Pfizer a été autorisé pour toutes les personnes de plus de 12 ans, et à partir de 18 ans pour celui de Moderna. Il doit être réalisé au moins deux mois après une dose précédente. Les variants BA.4 et BA.5 représentent actuellement plus de 99% des quelque 80.000 nouvelles infections quotidiennes aux Etats-Unis. Selon des projections, environ 100.000 hospitalisations et 9.000 morts pourraient être évitées si les rappels anti-Covid étaient réalisés en même proportion que ceux contre la grippe cet automne, a souligné la directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), Rochelle Walensky.

Sur le même sujet
Plus d'actualité