Comment réagir après avoir avalé une abeille comme ce ténor politique canadien?

Avaler une abeille ou une guêpe peut se révéler très dangereux dans certains cas. Voici les conseils pas toujours bien connus à savoir pour éviter le pire.

Doug Ford avalant une abeille
Doug Ford avalant une abeille, le 12 août 2022 @Capture d’écran Twitter

Vendredi dernier, une abeille a failli créer une petite crise politique au Canada. Le chef de l’opposition et Premier ministre de l’Ontario, le conservateur Doug Ford, tenait alors une conférence de presse au grand air. Mal lui en a pris puisqu’en s’adressant aux journalistes, il a tout simplement avalé une abeille. Une mauvaise expérience qui s’est bien terminée puisqu’il a eu la chance de l’avaler sans que celle-ci n’ait visiblement eu le temps de le piquer. Mais qu’aurait-il dû faire si cela avait été le cas? Car oui, il existe quelques astuces pour empêcher de passer l’arme à gauche, tout ça à cause d’une abeille ou d’une guêpe.

La glace pour sauver sa peau

Pour commencer, on ne le répètera jamais assez mais le le docteur Dominique Dupagne le fait quand même auprès de France Tv Info: vérifiez qu’il n’y a rien dans votre verre avant de boire. "On regarde ce qu’on boit et on ne prend pas de canette opaque. Sinon, on verse dans un verre", explique-t-il.

Deuxième conseil, cette fois si vous avez déjà avalé le fameux insecte. Pour le coup, c’est bien moins connu mais il faut absolument ralentir au maximum l’apparition d’un œdème dans la bouche et la gorge, ce qui est possible. Pour cela, le plus facile, c’est de sucer un glaçon ou une glace, comme le conseille le Centre antipoison en Belgique et l’Assurance maladie en France. Le froid permettra ainsi non seulement de soulager la douleur mais aussi comme retardateur des symptômes qui découleraient de la piqûre.

Enlever le dard d’une manière ou d’une autre

Le temps ainsi gagné peut être précieux pour éviter l’obstruction des voies respiratoires en cas de piqûre, ce qui aboutirait à la mort, surtout chez les personnes allergiques. Logiquement, il faut ensuite appeler le 112, se rendre chez un médecin en urgence ou encore directement à l’hôpital. La suite dépend ensuite notamment de s’il s’avère que l’animal était une abeille ou une guêpe. Avec cette dernière, la piqûre est plus profonde mais cela s’arrête là. Avec une abeille, le dard reste coincé ainsi que le sac de venin qui va avec. Il arrive donc qu’il faille retirer cela pour éviter que l’état de santé ne s’aggrave.

C’est ce qu’a dû faire le Dr Craig Zalvan sur une fille qui s’était retrouvée avec un dard d’abeille planté dans l’épiglotte pendant plusieurs heures. Au bout de cette expérience, relatée dans une étude publiée dans la revue JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery, il a donné deux conseils supplémentaires qui aurait une expérience similaire. Si vous toussez, faîtes-le doucement, ce qui peut éventuellement aider à enlever le dard en question. Boire de l’eau peut aussi aider selon lui si cette technique ne porte pas ses fruits.

Pour le reste, le Dr Bobbi Pritt explique au Wall Street Journal que notre corps digère très bien les éventuels insectes qui tomberaient dans l’estomac, comme n’importe quel aliment. Il n’y a donc pas de raison de s’inquiéter si une personne se retrouve exactement dans la même situation que Doug Ford. Il précise par ailleurs que d’autres insectes peuvent s’avérer dangereux s’ils sont avalés. Certaines mouches peuvent ainsi transporter des bactéries spécifiques, les shigelles, qui peuvent provoquer une diarrhée grave.

Sur le même sujet
Plus d'actualité