"Je pensais que j’étais une mauviette": quelle est cette maladie très rare dont souffre Daniel Radcliffe ?

L’acteur Daniel Radcliffe, mondialement pour avoir interprété Harry Potter, a révélé souffrir de l’algie vasculaire de la face (AVF) ou syndrome de Horton, une maladie rare et méconnue.

Daniel Radcliff acteur cinéma Harry potter maladie Horton syndrome migraine rare
@BELGAIMAGE

"Je prenais jusqu’à 12 antidouleurs très puissants par jour et ça ne changeait rien. Je ne comprenais pas et je me disais: Mais pourquoi est-ce que j’ai toujours mal à la tête ?", a raconté Daniel Radcliffe à The Independent. L’acteur de 32 ans a longtemps souffert de violents maux de tête, sans en comprendre l’origine. "À l’époque, je pensais que j’étais une mauviette", a-t-il expliqué au journal.

Après avoir dû annuler plusieurs rendez-vous professionnels vu l’importance de la douleur, celui qui a prêté ses traits à Harry Potter a fini par consulter des professionnels. Suite à plusieurs examens, les médecins ont découvert que l’acteur été en réalité atteint d’une maladie très rare (elle ne toucherait qu’environ 0,1% de la population) : l’algie vasculaire de la face (AVF) ou syndrome de Horton (céphalée de Horton, au Canada).

C’est pour sensibiliser et faire de la prévention sur cette maladie méconnue que Daniel Radcliffe a souhaité se confier: "A côté, une migraine semble douce", a-t-il expliqué.

Causes encore inconnues

Comme l’explique d’ailleurs le Centre hospitalier de l’université de Montréal, l’AVF n’est pas une migraine à proprement parler. Elle se caractérise par des crises de douleurs intenses, d’un seul côté du visage, souvent le même. Les hommes sont plus touchés que les femmes par la maladie : environ trois fois plus d’hommes que de femmes sont concernés.

Les causes de l’AVF est encore inconnue ; les scientifiques pensent que la partie du cerveau appelée hypothalamus jouerait un rôle important dans son déclenchement. Aujourd’hui, Daniel Radcliffe suit un traitement, notamment à base de "médicaments contre l’hypertension" et passe de temps en temps des électrocardiogrammes.

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité