Le monde encore mal préparé à une nouvelle pandémie, selon des experts

Un groupe de l'OMS constate que l'humanité est toujours vulnérable face à l'éventualité d'une nouvelle pandémie, voire encore plus qu'auparavant.

Hôpital Vivalia de Marche
Hôpital Vivalia de Marche-en-Famenne, le 25 avril 2022 @Photonews

Le monde n’est pas mieux préparé à une nouvelle pandémie qu’il ne l’était à la fin de 2019, a rapporté mercredi le Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie (GIPR) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon le comité d’experts, la situation est peut-être encore pire qu’avant l’épidémie du Covid, en raison de l’état économique de la plupart des pays.

Des "maillons faibles" qui existent toujours

Le panel d’experts avait déjà indiqué l’an dernier que la crise du Covid-19 n’avait pas pu être gérée mondialement. Les experts affirment maintenant que tous les pays sont tout aussi vulnérables face à une nouvelle pandémie.

"Si une nouvelle menace sanitaire devait survenir cette année, le monde devrait largement se rabattre sur les mêmes outils que ceux dont il disposait à la fin de 2019", a déclaré la présidente de l’organisation Helen Clark. "Les maillons faibles que nous avons identifiés à l’époque existent toujours aujourd’hui et, à moins que des efforts plus concrets ne soient déployés pour les corriger, nous pourrions à nouveau avoir du mal à protéger la population contre une nouvelle pandémie".

L’impact économique du Covid-19 a créé une hausse des prix dans de nombreux pays, il leur serait donc difficile d’amortir financièrement le choc d’une nouvelle pandémie, d’après les experts.

Sur le même sujet
Plus d'actualité