Des tickets boissons pour les jeunes qui arrivent sobres en soirée: mauvaise idée ?

Ce week-end, la commune flamande de Balen, en province d’Anvers, va tester un système de « sobercoins ». Le principe ? Récompenser les jeunes qui arrivent sobres en soirée avec des tickets boissons.

Des tickets boissons pour les jeunes qui arrivent sobres en soirée: mauvaise idée ?

"Ces dernières années, nous avons constaté que de plus en plus de jeunes consomment de l’alcool avant de sortir. Ils disent que c’est sympa et bon marché et que la consommation préalable d’alcool aide à se mettre dans l’ambiance de la fête", expliquait à De Standaard Wim Wouters (CD&V). L’échevin de la Jeunesse de la commune de Balen (province d’Anvers) a pris une initiative étonnante pour lutter contre le binge-drinking.

Son constat ? "De nombreux jeunes boivent trop avant même que la fête ne commence. Il semble également de plus en plus ‘normal’ de boire beaucoup". L’idée de l’échevin est donc d’inciter les fêtards à retarder le moment de leur première bière (ou autre), en récompensant, moyennant un alcootest négatif, ceux qui se sont abstenus de boire avant d’arriver en soirée. S’ils sont sobres, les participants aux événements festifs organisés par la commune, reçoivent trois "sobercoins" à dépenser (en boissons alcoolisées ou non) lors de la fête.

"Favoriser la consommation d’eau en santé"

Mais si ces " sobercoins " sont ensuite convertis en pintes ou en cocktails, l’initiative ne va-t-elle pas s’avérer au final contre-productive ? Pour Kathleen Peelman, du VAD (le centre flamand d’expertise sur l’alcool et les drogues), c’est "une bonne chose que l’on prête attention au problème du binge-drinking (…) Mais nous espérons que l’action sera plus largement encadrée. (…) Il doit également y avoir suffisamment d’alternatives non alcoolisées pour inciter les jeunes à commander autre chose que de l’alcool", soulignait-elle dans De Standaard.

Martin de Duve, alcoologue et directeur de l’ASBL Univers Santé, doute lui carrément de l’idée. "Je trouve intéressant le fait d’exploiter des nouvelles pistes pour favoriser les comportements responsables, disait-il dans Le Soir. Mais est-ce la bonne manière de faire, en disant “venez sobre et du coup on vous autorise à boire ?” J’aurais surtout tendance à favoriser la consommation d’eau en soirée, même chez les personnes qui consomment de l’alcool. L’alcool déshydrate très fort, cela a un impact très fort sur la prise de risque".

Dans le cadre de l’élaboration d’un prochain "plan alcool" au sein de la Conférence interministérielle (CIM) Santé, l’expert plaidait pour une mise à disposition d’eau gratuite au sein de l’horeca. Toujours dans Le Soir, le président de la fédération horeca wallonne, Luc Marchal, avançait plutôt une autre piste : développer des boissons sans alcool plus fun. "Mais pour ça, il faut changer les mentalités", reconnaissait-il.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité