Covid: de plus en plus de reports de soins dans les hôpitaux belges

Des hôpitaux belges doivent reporter à nouveau des soins du fait du Covid-19, de l'épidémie de grippe et du manque de personnel.

Patient Covid à Liège
Un patient Covid en soins intensifs à la clinique CHC MontLégia à Liège, le 14 décembre 2021 @BelgaImage

Les hôpitaux belges continuent d’être sous pression en raison de l’augmentation du nombre de patients atteints de grippe et de Covid-19, ainsi que de la perte continue de personnel. Les soins doivent à nouveau être reportés dans de nombreux endroits, a rapporté vendredi l’association flamande Zorgnet-Icuro.

Une situation difficile à gérer

L’organisation de soins souligne que le nombre d’hospitalisations dues au Covid ou aggravées par cette maladie augmente à nouveau. Il y a près de 3.000 personnes atteintes du coronavirus qui occupent des lits d’hôpitaux, même si le nombre dans les unités de soins intensifs reste relativement limité à 172. "Mais d’autre part, les hôpitaux reçoivent beaucoup de personnes avec une complication liée à la grippe ou à un autre virus respiratoire".

De plus, le secteur de la santé a été aux prises avec une énorme perte de personnel tout l’hiver. Au moins 10% du personnel hospitalier est absent depuis début janvier, selon Zorgnet-Icuro. Dans certains endroits, il y a des pics allant jusqu’à 20 % d’absentéisme pour cause de maladie. "L’intensité de cette perte et surtout sa longue durée la rendent très dure à gérer sur le terrain", explique Margot Cloet, directrice générale de Zorgnet-Icuro. "Le fait qu’il manque constamment plus d’une personne sur dix rend très difficile l’exécution du travail".

La pénurie de personnel entraîne également une diminution du nombre de lits disponibles. Au 30 mars, 175 lits intensifs et 2.504 lits réguliers étaient fermés dans les hôpitaux belges. De plus en plus d’hôpitaux sont contraints de reporter et de déplacer à nouveau les interventions et les traitements planifiables. "Et cela alors qu’ils travaillaient encore sur une importante opération de rattrapage après les vagues de cet hiver". Un quart des centres de soins résidentiels affiliés à Zorgnet-Icuro signalent également une perte de personnel de plus de 10 %.

Sur le même sujet
Plus d'actualité