?> Pilules d'iode, mode d'emploi - moustique.be
Search Menu

Pilules d’iode, mode d’emploi

La peur d'une attaque nucléaire a poussé les Belges à se procurer des comprimés d'iode en pharmacie. Mais il faut savoir quand les prendre et surtout qui.

Pilules d'iode disponibles gratuitement

Les comprimés d'iode disponibles en pharmacie. (@Belga Image)

Cela fait quelques jours désormais que la Russie poursuit son attaque de l’Ukraine, mais un moment en particulier de cette invasion a provoqué beaucoup de remous dans la population belge: la capture du territoire de Tchernobyl et son ancienne centrale nucléaire. Dans ce qui est également une guerre de la communication, Vladimir Poutine n’hésite pas à brandir la menace nucléaire, lui qui est à la tête d’un des pays disposant de la bombe atomique.

Ce climat anxiogène et le caractère imprévisible du président russe inquiètent les Européens, qui se ruent en pharmacie pour se procurer des pilules d’iode, " au cas où ". Selon les chiffres de l’Association Pharmaceutique Belge, plus de 200.000 boîtes de pastilles d’iode ont été délivrées en Belgique depuis le début de cette semaine, alors qu’aucune consigne n’a été donnée en ce sens.

Ces pilules ne doivent pourtant pas être prises n’importe comment, dans n’importe quelle condition. En ce moment, l’Agence fédérale de contrôle nucléaire a indiqué que la situation actuelle en Ukraine ne nécessite pas de se procurer rapidement des comprimés ni d’en prendre.

À quoi servent les comprimés d’iode?

Depuis 2018, les Belges peuvent se procurer gratuitement des comprimés d’iode dans n’importe quelle pharmacie. Ils ne sont utiles qu’en cas d’incident nucléaire qui impliquerait le rejet d’iode radioactif dans l’air. Ce gaz augmente très fortement les risques de cancer de la thyroïde. Les centrales qui ne fonctionnent plus, comme celle de Tchernobyl, n’en émettent plus. En prenant une pilule d’iode stable, non radioactif, vous saturez votre glande thyroïde en iode et celle-ci ne peut donc pas absorber l’iode radioactif qui circulerait. Ces comprimés ne servent qu’à ça. Ils ne protègent de rien d’autre.

Comment se les procurer?

Rendez-vous dans votre pharmacie avec votre carte d’identité. Le pharmacien vous remettra une boîte de comprimés (pour 4 personnes) ainsi qu’une brochure d’information. Le tout, gratuitement. Conservez ensuite vos comprimés d’iode dans leur emballage d’origine et à une température ambiante entre 15 et 25°C dans un lieu connu de tous mais hors de portée des enfants.

Pour qui?

Il est recommandé depuis 1999 aux personnes habitant à 20 kilomètres ou moins d’une centrale nucléaire d’en avoir chez soi au cas où. L’iode radioactif a plus d’effets sur les enfants et les jeunes de moins de 18 ans. Ce sont eux qui doivent prioritairement prendre ces comprimés en cas d’accident nucléaire, tout comme les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Au-dessus de 40 ans, il vaut mieux aborder le sujet avec son médecin traitant. " La saturation de la thyroïde est moins indiquée dans cette tranche d’âge pour deux raisons: plus l’âge avance, le risque de cancer de la thyroïde suite à la prise d’iode radioactif diminue chez les personnes de plus de 40 ans, le fonctionnement de la thyroïde est souvent perturbé, surtout dans les régions pauvres en iode, comme la Belgique. Ce dérèglement augmente le risque d’effets indésirables suite à la prise de comprimés d’iode ", explique le Centre de crise.

Comment prendre un comprimé d’iode?

Le dosage varie en fonction de l’âge. Pour les personnes de 12 à 40 ans, ainsi que les femmes enceintes et celles qui allaitent, quel que soit l’âge, il faudra prendre deux comprimés de 65 mg. Pour les enfants de 3 à 12 ans, un seul. Un demi suffira pour les enfants de 1 mois à 3 ans. Et les nouveau-nés devront ingérer un quart seulement. Au-delà de 40 ans, il est conseillé d’en discuter avec son médecin traitant. Si nécessaire, les autorités recommanderont de répéter la prise d’iode. Mais généralement, une prise unique suffit.

Pour l’utilisation, rien de plus simple. Concrètement, les comprimés doivent être dissous dans une petite quantité d’eau pour ensuite diluer la solution dans une plus grande quantité d’eau ou de jus de fruits.

À quel moment?

Ne prenez jamais des comprimés d’iode de votre propre initiative. Il n’y a qu’un seul bon moment pour ingérer une pilule: quand les autorités ou le Gouvernement préviennent la population.