Le Covid-19 ne vient pas "d’une fuite d’un laboratoire", selon Emmanuel André

Sur Twitter, le microbiologiste a partagé les conclusions de plusieurs études. Pour Emmanuel André, c’est clair : "L’origine de cette pandémie est bien le marché de Wuhan. Pas une fuite d’un laboratoire".

covid-19 origine pandémie laboratoire Wuhan science Emmanuel André
@BELGAIMAGE

Plus de deux ans après l’apparition du Covid-19, l’hypothèse de la transmission de l’animal à l’homme se précise. Non, à en croire les conclusions de plusieurs études, le Covid n’est pas une construction de scientifiques chinois, qui se serait malencontreusement (ou non, pour les plus complotistes) échappé de l’Institut de virologie de Wuhan.

Le microbiologiste Emmanuel André a démenti la thèse de " l’accident de laboratoire ", affirmant sur Twitter que le point de départ de la pandémie était bel et bien le marché de Wuhan, au centre de la Chine. " Il y a des pages que l’on doit tourner dans cette pandémie, car le temps qu’il a fallu pour apporter des réponses argumentées a laissé tant d’espace aux fausses rumeurs. L’origine de cette pandémie est bien le marché de Wuhan. Pas une fuite d’un laboratoire" , a twitté Emmanuel André, s’appuyant sur le travail de Michael Worobey et Kristian Andersen.

Une seule et même conclusion

Ces deux scientifiques anglo-saxons ont compilé les données de trois études, pour arriver à une seule et même conclusion : le SRAS-CoV-2, responsable de l’épidémie de Covid 19, est passé de l’animal à l’homme, non pas une mais au moins deux fois. Et ce, entre novembre et décembre 2019. " Nous avons constaté que les cas de décembre étaient à la fois plus proches et plus centrés sur le marché de Huanan, plus qu’à quoi on pouvait s’attendre compte tenu de la distribution de la densité de population de Wuhan ou de la distribution spatiale des cas de Covid plus tard dans l’épidémie. Son épicentre était le marché ", expliquait Michael Worobey.

En février, une étude de l’Institut Pasteur semblait également accréditer la thèse de la contamination animale : les chercheurs indiquaient avoir découvert trois coronavirus, grâce à l’analyse de 645 chauves-souris dans une grotte du Laos. L’un des coronavirus repérés était le plus proche jamais observé du SARS-CoV-2. Pour les auteurs, cette découverte confortait l’idée selon laquelle le Covid-19 pourrait être originaire de chauve-souris vivant au Laos, au Vietnam ou en Chine.

Sur le même sujet
Plus d'actualité