L’obligation vaccinale des soignants confirmée mais la date repoussée

Le Conseil des ministres a approuvé l'inscription dans la loi de la vaccination obligatoire des soignants. Le moment où elle sera organisée n'est toutefois pas encore définitivement établi.

Personnel soignant
© Belga Image

Le ministre évoque dans un communiqué " le moment opportun ", c’est-à-dire le moment le plus pertinent selon la situation épidémiologique. Il fixe le 1er juillet, la date pouvant encore changer par arrêté royal. L’accord intervenu en novembre dernier au sein du gouvernement portait sur le 1er avril.

Le sujet a manqué de provoquer une crise au sein de la majorité, à la suite de la réaction très négative des syndicats. Le PS avait alors estimé qu’une obligation vaccinale du personnel soignant devait s’inscrire dans le cadre d’une obligation vaccinale générale. Un système complexe avait été élaboré, reposant sur deux phases, la première étant transitoire et s’étendant du 1er janvier au 1er avril, et la possible suspension du contrat de travail pour les récalcitrants. La première période est supprimée.

La mise en œuvre de l’obligation sera entourée d’une série d’avis. Le ministre sollicitera le Conseil supérieur de la santé et la Task force vaccination à propos de la situation épidémiologique et la nécessité, l’utilité ainsi que le moment optimal d’une vaccination obligatoire de ce personnel. Et il sera demandé aux Risk Assessment Group (RAG) et Risk Management Group (RMG) de donner un avis sur le risque de recrudescence ou de reprise de la pandémie et d’évaluer si ce risque est suffisamment élevé à ce moment-là pour justifier une vaccination obligatoire du personnel soignant.

" Mur de défense "

Ces avis seront transmis au gouvernement au plus tard le 10 mai. S’il ressort des avis que la situation épidémiologique ne présente pas de risque particulier, l’obligation vaccinale ne sera pas activée au 1er juillet 2022 et sera reportée à une date ultérieure à déterminer.

Le ministre a insisté sur le " mur de défense " qu’il fallait construire " autour de nos soins et dans nos soins " pour justifier l’importance d’une vaccination du personnel soignant. Les dates d’échéance ont été repoussées mais le ministre a averti: " Il faut être prêt à tout moment. Une leçon essentielle à tirer de cette crise est qu’il est crucial d’être préparé au mieux pour pouvoir réagir rapidement dès que c’est nécessaire ", a-t-il souligné.

Sur le même sujet
Plus d'actualité